1. Accueil
  2. Divers
  3. 6 choses étonnantes qu’on trouve dans les avions
Divers

6 choses étonnantes qu’on trouve dans les avions

La sécurité à bord d’un avion est la priorité N°1 des pilotes et agents de bord. Ils sont entraînés pour gérer n’importe quelle situation de crise. En cas d’urgence fatale, leur tâche est de s’assurer que tout se passe dans les meilleures conditions.

Vous l’ignorez peut-être mais certaines caractéristiques secrètes de sécurité à bord pourraient faire la différence si le pire venait à se produire. Souvent bien cachées, Business Insider nous propose d’en découvrir 6 d’entre elles.

Des coussins de siège ininflammables aux serrures dont on ignore l’existence, les dispositifs de sécurité des avions sont nombreux et variés.

Par primipil (AdobeStock)


Sécurité : 6 éléments qui pourraient vous sauver la vie en avion

1- Des crochets jaunes sur l’aile

En cas d’urgence ou d’accident qui obligerait le pilote à effectuer un amerrissage, ces petits crochets jaunes seront bien pratiques pour la survie de tous.

Le nombre et l’emplacement des crochets sur chaque aile varient d’un avion à l’autre mais leur fonction reste la même : aider les passagers à se mettre en sécurité.

Ces attaches servent d’ancrage pour les cordes que les personnes à bord pourront utiliser pour se stabiliser et se hisser sur l’aile.

Les cordes et crochets peuvent également être utilisés pour attacher les radeaux à l’avion afin qu’ils ne flottent pas lorsque les passagers montent dessus.

2. Pas de bouteilles d’oxygène

Les bonbonnes d’oxygène sont tout trop lourdes et trop encombrantes pour être transportées en avion. Au lieu de cela, le panneau au-dessus de votre tête contient un « générateur d’oxygène chimique », rapporte Business Insider.

Vous vous demandez certainement pourquoi est-il nécessaire de tirer sur les masques à oxygène en cas de dépressurisation de l’appareil. Non, ce n’est pas pour que le masque atteigne votre visage. En réalité, il s’agit de déclencher une réaction chimique.

Par Have a nice day (AdobeStock)


Celui-ci comporte une petite cartouche contenant trois éléments chimiques distincts. Une fois combinés, ils entraînent « une réaction extrêmement chaude qui libère de l’oxygène ».

3. Des matériaux ignifuges et de petits triangles

Le coussin de votre siège est pensé tel un dispositif de flottaison mais saviez-vous qu’il est également ininflammable ? En 1984, l’Administration Fédérale d’Aviation américaine a publié de nouvelles réglementations concernant l’inflammabilité de ces coussins.

D’ailleurs, vous verrez probablement un petit triangle noir ou rouge au-dessus de certains de ces sièges résistants aux flammes.

Ces triangles indiquent à l’équipage quels hublots garantissent la meilleure visibilité en cas de dysfonctionnement d’un volet de l’appareil. Ils permettent en outre de vérifier si les ailes ont bien été dégivrées.

4. Un petit trou dans le hublot

Pendant que vous vous perdrez à contempler le ciel à travers le hublot, vous remarquerez peut-être la présence d’un petit trou. Appelé trou de purge, c’est ce qui empêche tout bonnement le hublot d’éclater.

Siège

La pression de l’air à l’intérieur de l’avion étant beaucoup plus élevée qu’à l’extérieur, n’importe quelle fenêtre « normale » pourrait exploser.

Le trou permet, en plus à l’humidité de s’échapper, des interstices pour éviter que les hublots ne s’embuent ou ne gèlent.

5. Contrôle des lumières

Lors d’un décollage ou d’un atterrissage de nuit, l’équipage tamise les lumières de la cabine et demandent aux passagers de remonter les stores des hublots. L’idée est de donner aux yeux le temps de s’adapter à l’obscurité.

En cas d’évacuation, ils seront déjà acclimatés à la noirceur extérieure. Si les lumières restaient allumées, les yeux des personnes à bord auraient besoin d’un temps d’adaptation.

Les passagers finiraient par perdre de précieuses secondes à tituber dans le noir au lieu d’évacuer rapidement.

(Photo : Claudia / AdobeStock)


6. Cendrier et salle d’eau

Si vous vous rendez dans les sanitaires de l’avion, vous vous étonnerez d’y voir un cendrier. Pourtant, fumer à bord est strictement interdit.

Malgré les restrictions et les sanctions mises en place en cas de non-respect de cette règle, les compagnies aériennes ne prennent aucun risque. Des cendriers sont légalement requis pour répondre à l’équipement minimum d’un avion.

Vous devrez d’ailleurs vous souvenir que la porte des toilettes n’est jamais réellement fermée. En cas d’accident, votre sécurité devra passer avant votre intimité.

Les membres de l’équipage ont la possibilité d’accéder aux toilettes grâce à un loquet qui en déverrouille la porte depuis l’extérieur.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus