1. Accueil
  2. Actualités
  3. À la découverte du cratère d’Amguid au milieu du Sahara algérien
Actualités

À la découverte du cratère d’Amguid au milieu du Sahara algérien

Le magazine de voyages américain Atlas Obscura, spécialisé dans les destinations de voyage inhabituelles, vient de consacrer un article sur le cratère d'Amguid, un caractère d'impact météoritique circulaire peu connu du public.

Le magazine de voyages américain Atlas Obscura, spécialisé dans les destinations de voyage inhabituelles, vient de consacrer un article sur le cratère d’Amguid. Situé dans le sud de l’Algérie, ce cratère d’impact météoritique circulaire est peu connu du public algérien comme international.

« L’un des cratères d’impact les mieux préservés de la planète est situé au milieu du désert du Sahara », écrit Atlas Obscura. « Dans une région reculée du désert du Sahara, un cratère d’impact a été percé dans la terre il y a moins de 100 000 ans. Mesurant environ 500 mètres de large et environ 70 mètres de profondeur, le cratère d’Amguid est situé dans le sud-ouest de l’Algérie », détaille la même source.


« Sur l’imagerie satellite, la tache blanche du fond plat et sableux du cratère est clairement visible. Le résidu formé par des millénaires de pluie sporadique coulant dans le bol et s’évaporant », précise Atlas Obscura, ajoutant que la « première archive connue du cratère d’Amguid dans la littérature scientifique a été réalisée par l’explorateur français Roman Karpoff, qui a noté un éventuel cratère d’impact depuis un avion en 1948. Le géologue français Jean-Phillippe Lefranc a visité le cratère en 1969 ».


« Le cratère est presque parfaitement circulaire, avec des parois abruptes et des rebords surélevés recouverts de gros blocs de grès », s’extasie Atlas Obscura, précisant que la meilleure façon d’aller au cratère est de marcher à pied depuis le village d’Arak sur la route transsaharienne.

« La marche de 190 kilomètres dure environ dix jours, vous aurez donc besoin des services d’un guide, d’un cuisinier et d’une caravane de chameaux pour transporter des provisions », fait savoir la même source, ajoutant qu’il y a « des trous d’eau le long du chemin pour se ravitailler (pas tous évidents), mais aucune habitation humaine d’aucune sorte. Il n’est pas non plus possible pour un 4×4 de suivre cette route depuis le sud », indique Atlas Obscura.


Par : Camelia Amrani

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus