1. Accueil
  2. Divers
  3. Aéroport d’Alger : il risque un an de prison pour transport de devises
Divers

Aéroport d’Alger : il risque un an de prison pour transport de devises

Les services de la douane algérienne et de la police des frontières (PAF) relevant de l’aéroport Houari Boumediene d’Alger ont déjoué une nouvelle tentative de transfert illicite d’une somme en devises.

À l’entrée comme à la sortie du territoire national algérien, les passagers sont soumis à l’obligation de déclarer les sommes en devises qu’ils importent ou exportent, dépassant des seuils définis par la loi. Ces seuils diffèrent en fonction de la nationalité du passager.  

Au départ de l’Algérie, les passagers nationaux sont autorisés à transporter 1000 euros sans déclaration auprès de la douane. Pour les passagers étrangers, ce montant est fixé à 5 000 euros.


En outre, les passagers peuvent faire sortir jusqu’à 7 500 euros à condition de présenter une attestation bancaire prouvant que la somme a été retirée d’un compte en devise en Algérie. À défaut de ce document, la somme sera saisie et le contrevenant traduit devant la justice.

Aéroport d’Alger : saisie d’une somme en devises sur un passager

Hier lundi 3 octobre, les agents douaniers et de la PAF relevant de l’aéroport international d’Alger ont arrêté un passager algérien à destination de Dubaï. Ce voyageur était en possession d’une somme en devise sans déclaration, rapporte ce mardi 4 octobre le journal Ennahar.   

Lors de cette opération, les autorités concernées sont parvenues à mettre la main sur deux sommes : 8 500 dollars américains et 7 500 euros. Après audition du prévenu, il s’est avéré que le passager ne détient pas de déclaration bancaire concernant somme en dollar.

Aussitôt, la somme objet de l’infraction a été saisie et un dossier judiciaire a été constitué contre le passager, qui a été présenté le même jour devant le tribunal de Dar El Beida à Alger en comparution immédiate.

Le passager risque un an de prison ferme

Le prévenu est poursuivi pour infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger. Devant le juge, le passager n’a pas nié les accusations portées à son encontre. Toutefois, il a affirmé avoir oublié de déclarer la somme de 8 500 dollars.

Ainsi, il a demandé d’être relaxé d’autant qu’il est commerçant et qu’il avait l’habitude de voyager entre Alger et Dubaï. Pour sa part, le procureur de la République a requis une peine d’un an de prison ferme et d’une amende d’un montant double de la somme objet de l’infraction, avec saisie. Le verdict sera prononcé prochainement. 

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus