1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Aéroport d’Alger : mise en service de la piste principale – Vidéo
Air Algérie

Aéroport d’Alger : mise en service de la piste principale – Vidéo

C’est parti. La nouvelle piste de l’aéroport international Alger – Houari Boumediene a été mise en service, ce samedi 23 janvier. Elle a été inaugurée par Farouk Chiali, ministre des Travaux publics qui assure également l’intérim de celui des Transports.

L’entrée en service cette nouvelle piste longue de 3,5 km ouvre une nouvelle ère pour le transport aérien en Algérie. Techniquement, l’aéroport d’Alger est désormais en mesure d’accueillir de gros avions comme l’Airbus A380 et le Boeing 747. La piste actuelle de l’aéroport d’Alger ne permet pas d’accueillir ce type d’appareils.

Cette nouvelle donne ouvre des perspectives pour les compagnies étrangères qui peuvent envisager d’utiliser ces gros-porteurs à l’avenir dans le cadre de leurs dessertes vers l’aéroport d’Alger.

Un aéroport parmi les plus sûrs de la région

La compagnie nationale Air Algérie peut également envisager, à long terme, d’acquérir de gros-porteurs pour développer son réseau de destinations.

La nouvelle piste se distingue aussi par son balisage qui permet un plus grand confort pour les pilotes et de mieux diriger les avions. « C’est un plus qui permet à l’aéroport d’Alger d’être classé parmi les plus sûrs et les plus confortables au niveau régional », avait expliqué Farouk Chiali lors d’une visite sur le chantier effectuée en octobre dernier.

La nouvelle piste de l’aéroport d’Alger peut, selon Farouk Chiali, supporter des avions large de soixante mètres et qui pèsent au moins 400 tonnes. Par sa largeur, la nouvelle piste revêt une importance capitale pour le développement de l’aviation algérienne, selon le ministre.

« L’importance de cette piste, c’est d’avoir la sécurité, de pouvoir laisser l’aéroport ouvert quelles que soient les conditions de trafic », avait-il ajouté.

Les ambitions attendront l’après crise sanitaire

Toutefois, avec la pandémie qui sévit depuis l’année dernière, l’heure est plutôt à la gestion des conséquences de cette crise sanitaire sans précédent. Les frontières en Algérie sont fermées depuis le 17 mars 2020. Le trafic domestique n’a repris que depuis deux mois et demi et se trouve amputé de 50 % des vols du nord du pays.

Les pertes de la compagnie nationale Air Algérie sont estimées à 40 milliards de dinars pour l’année 2020. Avec l’aggravation de la crise sanitaire en Europe et les retards enregistrés dans le processus de vaccination en Algérie, la reprise des vols n’est pas attendue avant l’été prochain.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus