1. Accueil
  2. Actualités
  3. Aéroport d’Alger : ouverture du procès d’un ancien DG
Actualités

Aéroport d’Alger : ouverture du procès d’un ancien DG

Le secteur du transport en Algérie a connu un mouvement sans précédent ces derniers mois. Plusieurs hauts responsables ont été limogés. Les changements ont concerné le ministère des Transports, Algérie Ferries,  Air Algérie et la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA) qui gère l’aéroport d’Alger.

Transports : plusieurs responsables poursuivis en justice

La série de mises en fin de fonction a été suivie par des poursuites judiciaires dont le premier responsable de l’Entreprise nationale du transport maritime des voyageurs (ENTMV), Kamel Issad et de son chef d’escale à Alger, Kamel Eddalia. Les poursuites en justice ont également concerné l’ex-directeur général de l’SGSIA, Tahar Allache.

Limogé le 31 mai dernier, l’ancien DG de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA) fait face à de graves accusations. Son procès devant être ouvert au pôle pénal, économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed a été reporté du 20 au 27 juin, puis du 27 juin au 4 juillet.

Aéroport d’Alger / Facebook : SGSIA Aéroport d’Alger

Selon ce qu’a rapporté le journal Ennahar, le procès de l’ancien responsable de l’aéroport d’Alger a été ouvert ce lundi 4 juillet au niveau du pôle spécialisé près le tribunal de Sidi M’hamed. Le prévenu est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation liés à la corruption dans la gestion du plus grand aéroport d’Algérie.

Les principales accusations contre Allache  

Les accusations portées à l’encontre de Tahar Allache concernent donc « la conclusion de marchés en violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur », notamment lors de la réalisation de la nouvelle aérogare de l’aéroport d’Alger, selon la même source.

Tahar Allache fait également face, avec une douzaine d’autres anciens responsables et cadres au sein de la SGSIA, à de lourdes accusations. Il s’agit, selon la même source, des infractions prévues par la loi 01-06 relative à la prévention et la lutte contre la corruption.

Parmi les accusations figurent « passation de marchés en violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur en vue de procurer à autrui un avantage injustifié », « abus de fonction » et « dilapidation de deniers publics ».

Pour rappel, le juge d’instruction de la deuxième chambre du pôle pénal, économique et financier avait soumis, le 9 juin dernier, le dossier au parquet, qui a programmé le procès pour l’audience d’hier.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus