1. Accueil
  2. Divers
  3. Aéroport d’Alger : saisie d’une importante somme en devises sur un passager
Divers

Aéroport d’Alger : saisie d’une importante somme en devises sur un passager

Depuis le 1er juin, l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene connaît un regain d’activité. Les frontières sont partiellement ouvertes et des vols commerciaux sont autorisés avec six pays : la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Turquie et la Tunisie.

Au total, neuf compagnies aériennes, dont huit étrangères, opèrent des vols commerciaux de et vers l’Algérie dans le cadre de la réouverture partielle des frontières. Des dessertes auxquelles s’ajoutent les vols spéciaux opérés par des compagnies aériennes étrangères.

Ces derniers, commercialisés uniquement en aller simple dans le sens – Algérie/étranger, concernent certaines catégories de passagers.

Articles en Relation

Parmi les compagnies aériennes étrangères qui opèrent des vols spéciaux au départ d’Algérie figure Qatar Airways. La compagnie aérienne effectue trois vols hebdomadaires entre Alger et Doha. Elle transporte des expatriés mais aussi des Algériens résidents dans les pays du Golfe ou titulaires de visas d’installation dans ces pays.

C’est sur l’un de ses vols que les douaniers algériens ont découvert une importante somme en devises dissimulée dans les bagages d’un passager.

Aéroport d’Alger : la somme était dissimulée dans les bagages du voyageur

« Dans le cadre de la coordination opérationnelle avec les services de sécurité, les agents des douanes algériennes à l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene, lors du traitement douanier d’un vol à destination de Doha, ont saisi un montant de devises étrangères, estimé à 60 000 dollars », précise un communiqué de la direction générale des douanes publié ce mardi 13 juillet.

La somme d’argent était « camouflée à l’intérieur de papiers en aluminium dans les bagages d’un passager étranger », détaille les douanes.

La somme a été confisquée. Le passager, en vertu de la réglementation algérienne, sera poursuivi pour infraction à la législation des charges.

Selon la loi, un voyageur peut faire sortir jusqu’à 5000 euros, ou équivalent en devises étrangères, sans déclaration douanière. Au-delà, il doit les déclarer aux services des douanes algériens.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus