1. Accueil
  2. Divers
  3. Aéroport d’Alger : une affaire de corruption refait surface
Divers

Aéroport d’Alger : une affaire de corruption refait surface

Les scandales de corruption impliquant des responsables et des employés à l’aéroport d’Alger se sont multipliés ces dernières années. Une grave affaire de corruption, qui remonte à la fin 2019, vient de refaire surface ce mercredi 8 juin au tribunal de Dar El Beida.

Le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida à Alger a, en effet, ouvert ce mercredi 8 juin, le procès d’une affaire impliquant des cadres douaniers et des responsables à l’aéroport international Houari Boumediene.

Il s’agit, selon le journal Ennahar, d’une affaire de corruption qui concerne l’importation d’un matériel jugé sensible, sans déclaration ni autorisation au préalable. L’affaire implique également deux sociétés d’import/export, dont Ziriab Import-Export, sise à Oran.

Le matériel en question, constitué de caméra de surveillance, appareils photo, tablettes, lentilles, montres intelligentes, téléphones portables et autre matériel informatique, a été importé de Dubaï à bord d’un avion d’Air Algérie.

Un lot de marchandise de 28.385 tonnes d’une valeur de 98.700 dollars

Lors du procès ouvert ce mercredi, il a été révélé que ce matériel n’a été soumis à aucune étape de contrôle, avec la complicité des cadres douaniers et des responsables à l’aéroport impliqués. Pourtant, la marchandise a fait objet de plusieurs correspondances de la part du contrôleur principal de l’aéroport, sans qu’elle ne soit contrôlée.

Les lots de marchandise ont été emballés dans 781 colis d’un poids total de 28.385 tonnes, dont la valeur est estimée à 98.700 dollars. Une partie de ce lot (424 colis) a été interceptée, lors d’un contrôle de la police des frontières, sur des camions qui s’apprêtaient à quitter les entrepôts de l’aéroport d’Alger.

Une autre partie de ce lot (357 colis), était retournée aux entrepôts d’Air Algérie. Lors de ce dernier contrôle, les agents de la PAF ont découvert que la marchandise n’était pas conforme à la déclaration douanière présentée au préalable par le déclarant douanier au profit de Ziriab Import-Export.

L’agent douanier qui était en charge du contrôle sur scanner a affirmé qu’il a effectué un contrôle aléatoire sur 14 palettes sur 50, contenant un total de 180 colis, affirmant qu’il n’a soulevé aucune infraction.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus