1. Accueil
  2. Divers
  3. Aéroport de Marseille : un Algérien frappe trois policiers
Divers

Aéroport de Marseille : un Algérien frappe trois policiers

Alors que la France a durci sa politique migratoire, certains étrangers en situation irrégulière se montrent hostiles à l’idée de quitter l’Hexagone. Tout est bon pour rester, certains vont même jusqu’à user de violence.

C’est le cas d’un Algérien âgé de 27 ans visé par une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Le jeune homme, connu des services de police comme étant “un voyou multirécidiviste”, a refusé catégoriquement son expulsion par la France vers l’Algérie et l’a fait violemment savoir aux policiers.

Crachats, morsures et coups de tête : tout est bon pour ne pas quitter la France

C’est à l’aéroport de Marseille que trois policiers ont fait les frais de la violence du jeune sans-papiers algérien. Ce dernier, au moment de monter dans l’avion qui devait le ramener dans son pays d’origine, s’en est violemment pris à son escorte policière, rapportent des médias français cette semaine.

Le jeune homme a non seulement donné des coups de tête aux policiers, il les a également mordus et leur a craché dessus. “Cet individu a complètement pété les plombs”, souligne Ruddy Manna, secrétaire départemental des Bouches-du-Rhône du syndicat Alliance Police.

Le policier raconte que le mis en cause “a tout d’abord insulté les collègues, leur a craché dessus, puis il les a mordus et donné des coups de tête pour éviter de monter dans l’avion”. L’incident fera trois policiers blessés avec Incapacité totale de travail (ITT), note le policier sur son compte Twitter.

Le commandant de bord annule le vol vers l’Algérie

Le jeune Algérien a non seulement atteint son objectif, mais il a aussi empêché l’avion de décoller. En effet, à cause du comportement violent du jeune homme, le commandant de bord a refusé de faire décoller l’avion et a annulé le vol, rapporte BFMTV. Le nom de la compagnie aérienne n’a pas été précisé.

“Le commandant de bord a décidé, pour la sécurité des autres passagers, de ne pas transporter cet individu”, explique Ruddy Manna dans un direct accordé à CNew.

En effet, le jeune Algérien ne quittera pas la France. Il a été d’abord placé en garde à vue dans les cellules de la PAF. Il devait passer en comparution immédiate hier lundi.

Lors de son audition, il a nié avoir été violent et il a assuré qu’il ne refuse pas de revenir en Algérie. Selon lui, les crachats, les insultes et les coups de tête ont pour cause la sangle que les policiers lui ont mise pour le forcer à voyager.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus