1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Aéroport de Paris Roissy : le trafic sera-t-il plafonné ?
Voyages et Tourisme

Aéroport de Paris Roissy : le trafic sera-t-il plafonné ?

Si le secteur de l’aérien a pu se relever après la pandémie du covid-19, le réchauffement climatique et la hausse des prix des hydrocarbures pourraient bien le replonger dans une crise encore plus grave et surtout plus longue.

Les avions, outre le fait qu’ils soient un moyen de transport rapide, confortable et efficace, sont aussi une source de pollution aérienne et sonore non négligeable. Ce problème a interpellé une quarantaine d’associations et d’ONG en France. Ces dernières appellent à plafonner les vols de et vers l’aéroport de Roissy.

Selon ce collectif d’associations, dont Greenpeace, Pensons l’aéronautique pour demain, Réseau action climat et ADVOCNAR (Roissy), il faut plafonner le trafic aérien à l’aéroport de Roissy à 440 000 vols par an. L’aéroport parisien, en 2019, a accueilli environ 500 000 vols soit plus 76 millions de voyageurs.

Vers une baisse du nombre de vols à l’aéroport de Paris CDG ?

Ces associations appellent à ce plafonnement dans l’optique de lutter contre le changement climatique qui a sévèrement touché la France cet été, mais plus essentiellement dans le but de limiter la pollution sonore.

“1,4 million de Franciliens sont exposés à un niveau de bruit dépassant les valeurs-guide de l’OMS, et jusqu’à trois années de vie en bonne santé sont perdues sous les couloirs aériens de Roissy”, indique le collectif associatif.

Pour faire entendre leur voix, ces associations ont envoyé une lettre ouverte à la première ministre française, Elisabeth Borne. Les plaignants réclament à ce que “le trafic à Roissy soit plafonné à 440 000 mouvements par an”.

Ce plafonnement, ajoute la même lettre, “doit être associé à d’autres mesures préconisées depuis des années par les associations : couvre-feu nocturne, procédures opérationnelles de moindre bruit, suppression des avions les plus bruyants… », peut-on lire sur le texte de la lettre rapportée par le site spécialisée Air Journal.

Paris CDG sur les pas d’Amsterdam Schiphol ?

Les associations ont beaucoup insisté sur le pas réalisé par l’aéroport d’Amsterdam Schiphol, qui a la même capacité que celui de Paris Roissy. Après avoir diminué son trafic à 440 000 vols par an, la démarche a été qualifiée de “décision historique“.

Le collectif cite notamment le Parlement des Pays-Bas qui a affirmé que : « avec ce nombre de vols, Schiphol peut maintenir son réseau international de destinations »

Selon ce collectif, le plafonnement du trafic à 440 000 vols par an à l’aéroport de Paris CDG sera “une étape importante dans la lutte contre le changement climatique, qui a durement frappé la France cet été” vu que le terminal serait responsable de “près de 4% de nos émissions de CO2”, fait encore savoir la même lettre.

Il est à noter que si ce plafonnement voit le jours, beaucoup de vols d’Air Algérie risquent d’être impactés. La compagnie aérienne nationale opère, rien que depuis l’aéroport d’Alger, pas moins de 66 vols par semaine vers l’aéroport de Roissy. 

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus