1. Accueil
  2. Actualités
  3. Aéroport d’Orly : des passagers, dont des ministres algériens espionnés au profit du Maroc
Actualités

Aéroport d’Orly : des passagers, dont des ministres algériens espionnés au profit du Maroc

Parmi les passagers espionnés par un capitaine de la Police des frontières et un agent du renseignement marocain à l’aéroport de Paris-Orly figurent des ministres algériens.

C’est une affaire explosive que révèle, ce lundi 24 août, le journal français Le Parisien. Un capitaine de la Police aux frontières (PAF) de Paris-Orly a fourni aux services de renseignements marocains des renseignements sensibles sur des passagers transitant par l’aéroport desservi notamment par Air Algérie.

Renvoyé en correctionnel, le capitaine de la PAF est poursuivi en compagnie de son épouse, un agent des services de renseignements marocain et un responsable -d’origine marocaine- d’une entreprise privée de sécurité travaillant à l’aéroport. Le policier a été dénoncé par un appel anonyme en juillet 2016. Le Parisien évoque une « affaire d’Etats » au pluriel, impliquant la France et le Maroc.

Le capitaine de la PAF a fourni « entre 100 et 200 fiches de renseignement confidentielles » concernant des voyageurs transitant par l’aéroport de Paris-Orly à destination du Maroc, selon Le Parisien.

Mais il y a plus grave : lors d’une perquisition au domicile de Driss, le responsable de la société privée de sécurité, la police des polices française tombe « sur 27 notes de la PAF faisant le point sur le passage ou les rencontres de personnalités à Orly ».

Parmi eux, affirme Le Parisien, « ceux de ministres algériens, qui semblent particulièrement intéresser leurs voisins marocains ». Le journal français ne fournit pas plus de détails sur cet aspect. Il précise seulement que ce point « met à mal l’argumentaire de Driss, lequel se défendait devant les juges avoir agi « pour le bien commun » et avoir contribué « à sauver des vies » ».

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus