1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : 70 % des rapatriés ont voyagé gratuitement
Air Algérie

Air Algérie : 70 % des rapatriés ont voyagé gratuitement

Depuis le 1er mars, les vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie sont suspendus pour une durée d’au moins un mois. Les autorités algériennes ont pris cette décision après la dégradation de la situation sanitaire en France d’où étaient effectués les vols de rapatriement de la compagnie aérienne nationale.

Aucune date n’a été avancée concernant une éventuelle reprise des vols d’Air Algérie. La décision sera prise par les autorités politiques en fonction de l’évolution de la situation sanitaire en Algérie, mais aussi à l’étranger, notamment en France.

« C’est une décision qui relève des pouvoirs publics. Les autorités ont ordonné la fermeture de l’espace aérien au vu de la conjoncture sanitaire mondiale marquée par la propagation des variants du Covid-19 », a expliqué Amine Andaloussi, porte-parole de la compagnie Air Algérie, dans un entretien à VVA (visa-algerie.com) publié mercredi 3 mars.

Un espoir pour la reprise des vols Air Algérie

Des pays européens, comme le Royaume-Uni et l’Allemagne, ont annoncé un calendrier de déconfinement progressif. Hier, le gouvernement français a indiqué qu’il espérait un début de retour à la normale dès la mi-avril, grâce à la vaccination. Un retour à la normale en Europe favoriserait la reprise des vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie.

Des milliers d’Algériens restent dans l’attente d’un rapatriement. D’autres espèrent pouvoir voyager pour des raisons familiales ou sanitaires. En une année, Air Algérie a mené six grandes opérations de rapatriement. La sixième s’est achevée le 28 février.

La compagnie aérienne n’a pas publié de bilan de ces opérations. Durant les 4 premières phases, plus de 30.000 personnes ont été rapatriées, selon les chiffres du ministère des Affaires étrangères. Les deux dernières phases de rapatriement devaient permettre le retour au pays de 25.000 Algériens. Mais cet objectif n’a pas été atteint.

Air Algérie : une opération de rapatriement fortement réduite

Lancée le 23 décembre depuis cinq pays (France, Espagne, Allemagne, Canada et Emirates arabes unis), la dernière phase a été fortement réduite dès le 10 janvier pour ne concerner que la France, avec trois vols quotidiens au départ de Paris.

Sur le plan financier, cette opération n’a pas été bénéfique pour la compagnie Air Algérie. Selon nos informations, durant les quatre premières phases, les rapatriements ont été effectués « gratuitement », ce qui représente 70 % du total des personnes rapatriées.

Air Algérie a commencé à faire payer les passagers en décembre, avec le lancement de la cinquième phase de rapatriement, avec un prix moyen de 370 euros pour un aller simple vers Alger.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus