1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Air Algérie, Air France… Un député dénonce leurs pratiques
Compagnies Aériennes

Air Algérie, Air France… Un député dénonce leurs pratiques

Près de neuf mois après la réouverture partielle des frontières algériennes, on est encore loin des niveaux de vols d’avant la crise sanitaire. La reprise demeure partielle et le programme de vols est régulièrement mis à jour par l’ajout de nouvelles destinations, mais il reste insuffisant pour répondre à la forte demande, notamment depuis la France.

Cette situation engendre des difficultés pour les voyageurs algériens. Depuis la réouverture partielle des frontières algériennes, beaucoup de voyageurs ont été victimes de la confusion entre les vols autorisés et ceux dépendant du programme annuel, dit « habituel », suspendu depuis mars 2020.

Des vols vers l’Algérie commercialisés puis annulés

Sur les sites des compagnies aériennes qui desservent l’Algérie, les vols du programme habituel sont mis en vente bien qu’ils ne figurent pas dans le programme autorisé. De nombreux cas ont été signalés chez Air Algérie, Air France, Transavia, Vueling et Volotea.

Début janvier, des dizaines de clients Air Algérie sont restés bloqués à l’aéroport d’Alger car ils avaient réservé sur un vol qui ne figurait pas dans le programme de la compagnie aérienne nationale. Actuellement Volotea vend des vols vers des aéroports algériens fermés, comme Sétif et Tlemcen.

Le député de la communauté algérienne en France, Tawfik Khedim, a justement interpellé le ministre des Transports Aissa Bekkai à ce sujet dans une lettre qu’il lui a adressée dans le cadre de son activité parlementaire.

Vols annulés vers l’Algérie : les compagnies pointées du doigt

Dans sa lettre, rendue publique ce dimanche 13 février, Tawfik Khedim évoque la commercialisation des billets pour des vols qui ne figurent pas au programme ainsi que leur annulation quelques jours avant le départ prévu.

« Devant cet état de fait et après avoir reçu plusieurs plaintes de la part des membres de la communauté algérienne à l’étranger, je vous invite en tant que premier responsable du secteur d’intervenir afin de mettre fin à cette pratique irresponsable et prendre des mesures fermes contre les compagnies aériennes coupables de ces dépassements », écrit le parlementaire dans sa lettre.

Tawfik Khedim appelle également le ministre des Transports à régler le problème de la cherté des billets également. Depuis le début du mois, les prix des billets au départ de la France vers l’Algérie flambent.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus