1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie, billets, traversées maritimes : Tebboune interpelé
Air Algérie

Air Algérie, billets, traversées maritimes : Tebboune interpelé

Malgré une forte hausse du nombre de vols internationaux depuis samedi 28 août, la communauté algérienne à l’étranger est loin d’être satisfaite.

La concentration des nouvelles dessertes sur Paris (Orly et Roissy Charles de Gaulle) suscite des critiques aussi bien chez les Algériens résidents dans d’autres villes en France que parmi ceux qui vivent dans d’autres pays non desservis ou faiblement desservis.

Des critiques que partage le député de l’émigration Tawfik Khedim qui vient d’adresser une lettre au président Abdelmadjid Tebboune. Dans sa lettre, l’élu commence par rappeler « les souffrances » de la communauté algérienne de l’étranger depuis la fermeture des frontières en mars 2020.

Articles en Relation

Air Algérie : le nouveau programme suscite des critiques

Tawfik Khedim critique ensuite le nouveau programme de vols Air Algérie mis en place par le gouvernement. Un programme imposé également aux compagnies aériennes étrangères, selon le principe de réciprocité.

« La communauté algérienne à l’étranger a vu en votre décision au sujet des vols internationaux le début de sortie du tunnel. Mais son application, avec la concentration des nouveaux vols à Paris et avec des prix fous, n’a pas traduit la force de cette décision ni sa portée au point où elle a constitué un choc chez la diaspora dans les différents pays », écrit Tawfik Khedim dans sa lettre au président.

Le député demande l’augmentation du nombre de vols et des destinations desservies, de sorte à ce qu’ils ne soient pas concentrés sur Paris et qu’ils concernent des villes et des pays où la communauté algérienne est fortement présente.

Prix des billets, traversées maritimes : propositions

Le parlementaire invite le président de la République à régler la question des billets pour qu’ils soient accessibles aux voyageurs par le biais des sites, des applications et des agences afin d’éviter le recours aux intermédiaires.

Enfin, il appelle à préserver la dignité de la communauté et leur pouvoir d’achat à travers la vente des billets à des prix raisonnables. Tawfik Khedim souhaite l’ouverture d’une enquête sur cette question.

Enfin, le député de l’émigration pour la zone sud de la France appelle le président algérien à autoriser le retour des traversées maritimes notamment après l’acquisition du nouveau navire Badji Mokhtar 3. Les liaisons maritimes de et vers l’Algérie sont suspendues depuis mars 2020.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus