1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : colère à l’aéroport de Lyon et devant le consulat
Air Algérie

Air Algérie : colère à l’aéroport de Lyon et devant le consulat

C’est officiel : à compter de ce dimanche 10 janvier, Air Algérie n’effectuera plus de vols de rapatriement au départ de plusieurs aéroports. Seul le vol quotidien Paris – Alger est maintenu jusqu’au 31 janvier.

Parmi les aéroports concernés par l’annulation des vols de rapatriement figure celui de Lyon, en France. Le consulat général d’Algérie à Lyon a confirmé, dans une note, la « suspension » des vols.  Le dernier vol au départ de Lyon a été opéré aujourd’hui.

Pagaille à l’aéroport, contestation devant le consulat

Les ressortissants Algériens établis dans la région de Lyon ont été surpris par cette annonce d’autant plus qu’aucune communication officielle n’est venue éclairer l’opinion publique nationale ni les Algériens établis à l’étranger sur l’annulation des vols rapatriement.

Articles en Relation

Ce matin, une certaine pagaille régnait devant la zone d’enregistrement dédiée au dernier vol d’Air Algérie vers Alger à l’aéroport de Lyon. La police a même déployé ses éléments pour éviter tout dérapage. L’incompréhension et la colère dominaient les contestataires.

« Ça ne sert à rien d’attendre, madame, vous pouvez partir. Aujourd’hui, c’est le dernier vol », a expliqué un policier de la police de l’air et des frontières (PAF) de l’aéroport de Lyon.

Articles en Relation

Les mêmes images ont été enregistrées devant le siège du consulat général d’Algérie à Lyon. Des ressortissants Algériens se sont rassemblés devant le consulat pour réclamer des explications sur l’annulation des vols et réclamer l’ouverture des frontières pour qu’ils puissent rentrer en Algérie.

Alors que l’annulation a été décidée il y a deux jours déjà, ne le gouvernement ni Air Algérie n’ont communiqué sur cette décision.

Le ministre des transports et le PDG d’Air Algérie limogés

Pour ne rien arranger à la situation, les principaux responsables du secteur du transport aérien ont été limogés. Lazhar Hani, ministre des transports, et Bekhocuhe Allache, PDG d’Air Algérie, ont été remerciés ce samedi 9 janvier. Le directeur de la filiale Catering de la compagnie nationale a été lui aussi démis de ses fonctions.

Le motif avancé par les services du premier ministère est l’acquisition de fournitures pour le Catering sans tenir compte de la situation économique du pays.

Cependant, le député de l’émigration, Noreddine Belmeddah, croit savoir que cette série de limogeage s’explique par la mauvaise gestion des opérations de rapatriement.

Ce dernier avait co-signé une lettre adressée au président Abdelmadjid Tebboune avec le sénateur Abdelouahab Benzaïm dans laquelle ils l’alertaient sur les dépassements dans la gestion des listes de rapatriés et des opérations de rapatriement.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus