1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie face au retour de la concurrence
Air Algérie

Air Algérie face au retour de la concurrence

La compagnie nationale Air Algérie a pu profiter, pendant ces deux premières semaines de réouverture des frontières, de l’absence des compagnies aériennes françaises.

Air Algérie en a profité pour faire le plein sur ses vols entre l’Algérie et la France dans les deux sens. Le pavillon national opère deux vols hebdomadaires en aller-retour entre Alger et Paris Orly et un troisième entre Alger Marseille et Oran.

Après plusieurs jours de négociations avec les autorités algériennes, deux compagnies aériennes françaises ont annoncé des vols commerciaux entre l’Algérie et la France, à savoir Air France et sa filiale low cost Transavia.

Articles en Relation

Le retour des compagnies aériennes françaises 

ASL Airlines devrait faire une annonce similaire cette semaine, après avoir obtenu l’accord des autorités algériennes pour un premier vol commercial en aller-retour.

Air France prévoit d’opérer deux vols commerciaux entre Roissy Charles de Gaulle et l’aéroport Houari Boumediene d’Alger mercredi et jeudi prochains. De son côté, Transavia annonce un premier vol entre Paris Orly et l’aéroport Ahmed Benbella d’Oran mercredi 16 juin.

Comme les vols Air Algérie, ceux des compagnies aériennes françaises seront ouverts aux ressortissants algériens. Les vols se dérouleront selon le même protocole sanitaire : un test PCR négatif de moins de 36 h avant le départ et un confinement obligatoire de cinq jours aux frais des passagers.

Air Algérie : interrogations autour du choix des destinations

Air Algérie ne sera donc plus seule sur le marché des vols commerciaux à partir du 16 juin. Le danger vient particulièrement de la compagnie Air France qui a décidé de mettre le paquet pour le retour des vols commerciaux avec l’Algérie.

En effet, Air France compte mobiliser son Boeing 777-300, capable de transporter 468 passagers par vol, soit 200 passagers de plus que la compagnie nationale Air Algérie avec son Airbus A330-200 et ses 262 passagers.

Autre source d’inquiétude pour Air Algérie : Air France devrait attirer les passagers en transit en provenance d’autres pays à l’image du Canada, d’autant plus que le pavillon national algérien n’a pas lancé de vol avec Montréal. Ce qui est d’ailleurs surprenant au regard de l’importance de la communauté algérienne au Canada et de la rentabilité des vols Montréal – Alger.

Des passagers potentiels en provenance des pays du Golfe et du Royaume-Uni pourraient également se rabattre sur Air France vu que les quelques vols d’Air Algérie au départ de Paris sont déjà complets.

Air Algérie a tout intérêt à ouvrir un vol direct avec des villes comme Montréal ou Dubaï pour contrer l’offensive de la concurrence. « On va se faire manger sur les vols en continuation », commente une source au sein d’Air Algérie.

De plus, la mobilisation d’un gros-porteur comme l’Airbus A330-200 pour un vol Constantine – Tunis suscite des interrogations concernant la rentabilité pour Air Algérie. Mais la compagnie aérienne nationale est obligée de composer avec les décisions prises par les autorités qui ont pour le moment autorisé les vols internationaux uniquement avec seulement six pays : France, Turquie, Tunisie, Espagne, Allemagne et Italie.

Assouplir les mesures d’entrée en Algérie

L’ouverture très restreinte pourrait finalement ne pas profiter à Air Algérie qui a attendu cette reprise depuis des mois. Les autorités, de leur côté, sont appelées à revoir leur copie et penser à autoriser plus de dessertes pour la compagnie nationale et pourquoi pas revoir les conditions d’entrée en Algérie et les assouplir pour certains voyageurs, notamment les vaccinés.

Par ailleurs, la capacité des structures réquisitionnées pour le moment pourrait vite s’avérer insuffisante au vu du nombre important de passagers à prévoir dans les prochains jours avec le retour des compagnies aériennes françaises.

Deux semaines après la réouverture des frontières, les autorités sanitaires n’ont pas annoncé de cas de contamination parmi les passagers en provenance de l’étranger.

Pour les pays sûrs sur le plan sanitaire, un double dépistage pourrait s’avérer suffisant et surtout bénéfique d’un point de vue commercial pour les compagnies aériennes notamment Air Algérie. Le confinement serait alors réservé aux voyageurs en provenance de destinations à haut risque.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus