1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Air Algérie : faut-il s’attendre à plus de vols en mars ?
Voyages et Tourisme

Air Algérie : faut-il s’attendre à plus de vols en mars ?

Près de neuf mois après la réouverture des frontières algériennes, les compagnies aériennes continuent d’être soumises à un programme partiel.

Un nombre de vols réduit si on le compare aux niveaux d’avant la crise sanitaire. Les vols, au programme actuellement, ne répondent pas à la demande notamment au départ de l’étranger vers l’Algérie.

Résultat : les prix des billets vers l’Algérie coûtent extrêmement cher à la communauté algérienne établie à l’étranger.

Air Algérie : poursuite des vols au-delà du 26 mars

Le programme actuel court jusqu’au terme du calendrier hivernal qui prend fin le 26 mars prochain. Mais Air Algérie est déjà assurée de pouvoir opérer des vols pour la période d’après cette date butoir. Elle a d’ailleurs lancé la commercialisation des billets pour le programme d’été.

La demande est telle que les vols affichent complet pour plusieurs semaines après le 26 mars et ceux de la période estivale risquent d’afficher complets très rapidement tel que nous l’a confié une source au sein d’Air Algérie.

La compagnie aérienne nationale devrait donc garder au minimum le même nombre de vols qui lui est accordé actuellement. Elle a d’ailleurs retiré les vols du programme habituel qui ne sont pas autorisés par le gouvernement. Le pavillon national s’attend à être autorisé à augmenter ses liaisons pour se rapprocher des niveaux d’avant la crise sanitaire.

Qu’en est-il pour les autres compagnies aériennes qui opèrent vers l’Algérie ? Il faut rappeler que les compagnies aériennes étrangères sont soumises aux mêmes conditions qu’Air Algérie. Si la compagnie nationale est assurée d’opérer pour après le 26 mars, les compagnies aériennes étrangères le sont systématiquement. Toute augmentation des liaisons pour Air Algérie à l’avenir, les concernera également.

Le gouvernement n’a pas dévoilé ses intentions concernant le nombre de vols qui seront autorisé, mais il a annoncé récemment qu’il étudiait la possibilité d’ouvrir de nouvelles liaisons aériennes. Le contexte actuel plaide en faveur de plus d’ouverture au niveau des frontières pour plusieurs raisons

Algérie : pourquoi il faut augmenter le nombre de vols

1.     Une situation sanitaire favorable. Même en pleine vague Omicron, les autorités algériennes n’ont pas fermé les frontières ni modifié le protocole sanitaire, contrairement à d’autres pays comme le Maroc. 

L’amélioration de la situation sanitaire en Algérie devrait en toute logique inciter les pouvoirs publics à décider d’augmenter sensiblement le nombre de vols dans les prochaines semaines. 

En Algérie, les bilans de la contamination affichent une baisse constante des cas quotidiens depuis un certain temps. Idem pour la situation sanitaire dans les pays desservis par les vols en Algérie et qui ont atteint des taux de vaccination assez avancés ce qui devrait rassurer les autorités algériennes.

2.     L’approche du ramadan et de l’été. La demande sur les vols vers l’Algérie depuis l’étranger est très forte notamment en France, en Espagne et en Turquie. À l’approche du mois de ramadan, les Algériens affluent en masse vers les vols pour regagner le pays. Certains réservent déjà pour la saison estivale. 

Chez Air Algérie, les vols pour les mois de ramadan sont quasiment complets et ceux de l’été devraient l’être rapidement. Le gouvernement devrait se pencher sur le sujet. Une augmentation significative du nombre de vols éviterait à Air Algérie la tension sur ses vols pour ces périodes connues pour générer une grosse demande.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus