1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie, frontières : ce qu’a proposé le comité scientifique
Air Algérie

Air Algérie, frontières : ce qu’a proposé le comité scientifique

EXCLUSIF. L’Algérie a-t-elle décidé de rouvrir ses frontières ? Au lendemain des annonces faites par le ministre de la santé, Le Professeur Riad Mahyaoui, membre du comité scientifique, apporte des précisons importantes. Entretien.

Le comité scientifique a fait une proposition concernant la reprise des vols et les frontières. Que contient cette proposition ?

Effectivement, nous nous sommes réunis dimanche passé. La réunion a été consacrée au protocole sanitaire pour les passagers étrangers en provenance de différents pays.

Il s’agit de ressortissants étrangers qui travaillent en Algérie : des experts, des travailleurs dans les hydrocarbures, le bâtiment et d’autres secteurs et qui aide l’Algérie dans le développement de son économie et qui viendraient dans le cadre de missions.

Nous nous sommes réunis pour essayer de trouver un moyen de contrôler ces voyageurs au plan sanitaire tout en sachant qu’en Algérie les variants détectés sont rentrés avec des passagers venus de l’étranger. Le but est de trouver les moyens pour limiter l’importation de nouveaux cas, notamment de variants anglais et indien.

Il y a déjà protocole existant, avec notamment l’obligation d’un PCR de moins de 72 heures. Nous avons essayé d’améliorer, de resserrer ce protocole sanitaire, pour essayer de limiter la propagation des nouveaux variants.

Une proposition est sortie en fin de réunion, avec un consensus général de tous les membres. Nous avons conclu qu’en plus de la PCR exigée avant le départ, il faudra faire un test antigénique supplémentaire à l’arrivée du passager en Algérie. Un confinement de 10 jours est prévu, ponctué, au bout de 10 jours, par une nouvelle PCR. Selon le résultat de cette dernière, la personne pourra quitter ou non l’isolement.

Le but de tout cela ce n’est pas de compliquer les choses. Je vous rappelle que ces protocoles sont appliqués dans de nombreux pays.

Qui pourra voyager après la mise en place de ce protocole ?

Je n’ai pas de réponse à cette question. Je sais que vous faites allusion à d’autres personnes (NDLR : les Algériens bloqués à l’étranger). Mais, au comité scientifique, nous avons parlé de personnes qui viendraient dans le cadre de missions professionnelles et dont la présence est nécessaire pour le bon fonctionnement de notre économie. Nous n’avons traité que cet aspect-là.

Pour les autres aspects, nous n’en avons pas parlé. Mais je reviens encore une fois pour donner une lueur d’espoir. Personnellement, je suis un adepte du « vivre avec le covid » parce qu’il faudra quand même revenir à la vie normale, reprendre le travail…Donc, il faut rapidement trouver des solutions pour revenir à la vie normale.

Donc, les frontières algériennes restent fermées ?

J’insiste sur un point : cette décision est du ressort des autorités supérieures du pays. Au comité scientifique, on fournit des données et une analyse sur la situation épidémiologique mais la décision ne nous revient pas, même si nous travaillons en parfaite harmonie avec les politiques.

Encore une fois, les grades décisions qui ont un lien avec la souveraineté du pays, sont du ressort des dirigeants politiques et c’est Monsieur le président de la République qui va décider.

Concrètement, un Algérien qui est actuellement bloqué en France, peut-il rentrer en Algérie après la mise en place du nouveau protocole sanitaire ?

Pour le moment, les frontières sont fermées. Il y a une période où il y a eu des dérogations pour des situations particulières (NDRL : Air Algérie assurait des vols de rapatriement jusqu’au 1er mars dernier. Depuis, ils sont suspendus). Mais là, je ne peux pas apporter plus d’éléments sur cet aspect. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour.

Le ministre de la santé a évoqué des pays à risque dont les passagers seront soumis à un confinement obligatoire une fois en Algérie. Y a –t-il une liste ?

Ces pays sont connus. Ils sont quatre ou cinq pays où les variants font un massacre. En Inde, on assiste à une catastrophe humanitaire. Il y a aussi l’Afrique du Sud, le Brésil et bien entendu les pays limitrophes.

Les restrictions vont concerner y compris les voyageurs qui transitent par d’autres pays. Quelqu’un qui viendrait d’Afrique du Sud en transitant par le Qatar sera concerné.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus