1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Air Algérie, frontières, visas, vaccin : 10 choses à retenir de 2020
Voyages et Tourisme

Air Algérie, frontières, visas, vaccin : 10 choses à retenir de 2020

Le secteur du transport a certainement été l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie qui a provoqué l’arrêt total des activités pendant de très longs mois. Nous énumérons dans cet article les dix choses à retenir de cette année si particulière.

1-   Le monde paralysé par un virus : au tout début de l’année 2020, le virus est sorti de Chine pour se propager partout dans le monde. Pour freiner la vague de contamination, les différents gouvernements dans le monde ont opté pour le confinement. Les autorités algériennes ont également opté pour des mesures restrictives.

2-   L’Algérie ferme ses frontières : en mars face à la situation sanitaire difficile, le président Tebboune convoque un haut conseil de sécurité à la suite duquel, il a décidé la fermeture des frontières et la suspension totale du trafic aérien et maritime. La mesure est entrée en vigueur le 17 mars. Les frontières algériennes sont toujours fermées.

Articles en Relation

3-   Les demandes de visas Schengen suspendus : le centre de traitement des dossiers de visas pour la France a annoncé le 17 mars la suspension de ses activités. Les autres pays ont emboîté le pas progressivement au vu de la situation sanitaire qui prévalait en Algérie.

4-   L’activité du trafic aérien réduite aux vols spéciaux : malgré la fermeture des frontières en Algérie, des compagnies étrangères, notamment Air France, ont commencé à opérer des vols spéciaux dès le printemps, pour le rapatriement destiné à leurs ressortissants ainsi qu’aux citoyens algériens résidents dans ces pays.

5-   Air Algérie se contente de vols de rapatriement : la compagnie aérienne algérienne a été contrainte à clouer sa flotte au sol hormis les opérations de rapatriement. Entre mars et avril, la compagnie a organisé quatre opérations de rapatriement qui ont concerné environ 30 000 Algériens bloqués dans différents pays du monde.

6-   Des pertes historiques pour Air Algérie : les longs mois d’inactivité n’ont pas été bénéfiques pour la compagnie nationale qui a essuyé des pertes estimées à 40 milliards de dinars selon les dernières déclarations du ministre des Transports Lazhar Hani.

7-   Polémique autour de la gestion des listes des rapatriés : Entre le 4 et le 19 décembre Air Algérie a effectué 24 vols de rapatriement. 5 000 Algériens ont pu bénéficier de ces vols selon les chiffres de la compagnie. Cependant, la gestion des listes de rapatriés jugées bureaucratiques a suscité une vive polémique qui est arrivée jusqu’au Parlement algérien.

8-   reprise des vols domestiques : après neuf mois d’arrêt, les vols intérieurs ont repris le 6 décembre. La reprise concerne 100 % du programme pour les wilayas du Sud et 50 % pour celle du nord.

9-   La réouverture des frontières fait débat : beaucoup de voix se sont élevées en Algérie pour réclamer la réouverture des frontières. Le ministre des Transports a été clair à ce sujet. C’est aux hautes autorités de prendre cette décision. Le retour du président Tebboune le mardi 29 décembre a suscité l’espoir de voir enfin le retour du trafic régulier international et la réouverture des frontières.

10-  L’Algérie opte pour le vaccin russe : le dernier trimestre 2020 a été rythmé par les annonces de vaccins contre la covid 19. En Algérie, les autorités ont annoncé avoir opté pour le vaccin russe Spoutnik V. Une fois la vaccination entamée, le pays pourrait entrevoir un retour du trafic à l’international.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus