1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : le variant Delta menace une accélération de la reprise
Air Algérie

Air Algérie : le variant Delta menace une accélération de la reprise

Depuis le 1er juin, les frontières de l’Algérie sont partiellement ouvertes. Six pays sont desservis par Air Algérie et des compagnies étrangères : France, Italie, Espagne, Allemagne, Turquie et Tunisie.

Selon les membres du comité scientifique, la reprise des vols se déroule dans de bonnes conditions, grâce au protocole sanitaire mis en place : un test PCR de moins de 36 h avant l’embarquement et un confinement obligatoire de cinq jours en Algérie.

Certaines voix parmi les experts médicaux algériens appellent désormais à augmenter le nombre de vols et à assouplir les mesures sanitaires, notamment le confinement obligatoire. Certains préconisent de classer les pays selon leur situation sanitaire. Ils citent notamment l’exemple de l’Europe d’où sont opérés la majorité des vols Air Algérie.

L’Europe face à une reprise des contaminations

Mais ces affirmations sont-elles toujours d’actualité ? Depuis quelques jours, la situation sanitaire en Europe inquiète, en raison de la propagation du variant Delta du covid-19, connu également sous le nom de « variant indien ». Une situation qui soulève le risque d’un rebond des contaminations sur le Vieux Continent, souligne, ce mardi 22 juin, le Wall Street Journal.

Découvert pour la première fois en Inde à la fin de l’année dernière, le variant Delta a poussé le Portugal à fermer sa capitale Lisbonne durant les weekends. En Allemagne, où le Delta est encore rare, la communauté scientifique s’attend à ce qu’il représente la majorité des contaminations au covid-19 dans les prochains mois.

En France et en Italie, la prévalence de ce variant est toujours inférieure à 5 % mais a au moins doublé durant les dernières semaines selon les chiffres officiels.

Au Royaume-Uni, le variant Delta est déjà dominant et les scientifiques estiment qu’il dispose d’une transmissibilité entre 40 % et 80 % supérieure que le variant Alpha, connu sous le nom de variant britannique et qui est lui-même environ 50 % plus contagieux que le coronavirus d’origine sorti de Wuhan, en Chine, à la fin de l’année 2019.

Réouverture retardée au Royaume-Uni

Ainsi, le rebond des contaminations a poussé les autorités britanniques à retarder d’un mois l’assouplissement des mesures de restrictions décidées dans le cadre de la lutte contre la pandémie, désormais prévu à la mi-juillet, rappelle le Wall Street Journal.

Quant aux pays de l’Union européenne, qui ont un taux de vaccination inférieur au Royaume-Uni, une forte augmentation des contaminations au covid-19 pourrait pousser les autorités à suspendre temporairement les mesures de réouverture.

« Nous naviguons à l’aveugle et cela m’inquiète », estime dans ce cadre Fabrizio Pregliasco, virologue à l’Université de Milan, en Italie. « Plus vous cherchez Delta, plus vous le trouvez, et nous ne le cherchons tout simplement pas beaucoup en ce moment. Mais les vaccins fonctionnent, et la solution consiste à faire vacciner autant de personnes que possible le plus rapidement possible », souligne-t-il.

Vacciner rapidement

Dans ce contexte, les responsables politiques et les experts en santé publique européens craignent que si le variant Delta devienne dominant en Europe avant que suffisamment de personnes ne soient vaccinées, le continent pourrait subir une bis-repetita de la situation vécue à l’automne dernier, lorsqu’une vague massive de contaminations a suivi un été relativement calme épidémiologiquement.

En Algérie, la campagne de vaccination est actuellement à ses débuts. Quelques centaines de milliers de personnes ont été vaccinées. Un chiffre insuffisant pour contrer une éventuelle propagation des variants.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus