1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : les pilotes ont-ils trop d’avantages ?
Air Algérie

Air Algérie : les pilotes ont-ils trop d’avantages ?

Air Algérie traverse une période très difficile depuis maintenant plusieurs années. Déjà en difficultés avant la crise sanitaire, la compagnie aérienne nationale algérienne a vu sa crise s’accentuer avec le Covid-19. La reprise progressive du trafic international, depuis juin 2021, n’a pas réglé tous les problèmes.

Air Algérie n’a toujours pas repris la totalité de son programme habituel des vols. Elle est même dans l’incapacité de le reprendre d’un point de vue opérationnel. Une grande partie de sa flotte ne serait pas en mesure de reprendre les niveaux habituels selon les recommandations des constructeurs.

Air Algérie : climat social tendu

Outre les problèmes financiers et opérationnels, Air Algérie doit affronter un climat social très tendu en interne.

Les pilotes représentés par plusieurs syndicats ne se sentiraient pas épanouis au sein de la compagnie. Le syndicat des pilotes SPLA était à deux doigts de recourir à la grève. Cette option a finalement été écartée lors de la réunion du bureau du SPLA lundi dernier.

Cette fois-ci c’est la section UGTA-PNT d’Air Algérie, l’autre syndicat des pilotes, qui monte aux créneaux, dans un communiqué daté du mardi 2 août, pour dénoncer « une campagne haineuse » contre les pilotes de la compagnie aérienne nationale.

S’en prenant à certaine presse, l’UGTA-PNT a défendu les pilotes d’Air Algérie contre les allégations colportées selon lesquelles ces derniers jouiraient de nombreux avantages qui pèsent financièrement sur la trésorerie de la compagnie.

Air Algérie : « Une campagne haineuse » contre les pilotes

« La plupart des pilotes Air Algérie ont le droit entre un et trois billets d’avion par an dont ils payent la moitié des prix en taxes dans les mêmes conditions que n’importe quel autre employé de l’entreprise. Cela représente moins que ce qui est offert chez les compagnies aériennes dans le monde », peut-on lire dans le communiqué.

L’UGTA PNT a rappelé les sacrifices des pilotes durant les périodes difficiles vécues par l’Algérie notamment durant la décennie noire et pendant la crise sanitaire.

Le syndicat accuse des parties de vouloir briser la confiance entre les pilotes et le nouveau PDG d’Air Algérie Yacine Benslimane. « Nous avons rencontré le nouveau PDG. Les échanges étaient positifs dans la plupart des sujets abordés. Nous avons même évoqué certains de nos droits élémentaires dont nous ne jouissons plus depuis mars 2020. La réponse était positive également », ajoute le syndicat.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus