1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : les prix avec la France restent « chers »
Air Algérie

Air Algérie : les prix avec la France restent « chers »

Avec l’entrée en vigueur du nouveau programme, Air Algérie fera son grand retour dans plusieurs villes françaises qu’elle n’avait plus desservies depuis la fermeture des frontières en mars 2020. En effet, Lyon, Lille, Nice et Toulouse seront de nouveau desservies par la compagnie aérienne nationale. Les vols ajoutés débuteront le 10 ou le 11 avril, selon les villes.

En plus d’une reprise importante des vols, avec l’ajout de 49 dessertes par semaine avec la France (autant pour les compagnies françaises), on est en train de constater une baisse significative des prix.

Ainsi, Air Algérie propose depuis ce dimanche 3 avril de nouveaux tarifs promotionnels. Avec l’entrée en vigueur du nouveau tarif ‘’Economique Flex’’ le billet en aller simple entre Paris Orly et Alger, qui était proposé à partir de 471 €, s’affiche désormais à partir de 246 € chez Air Algérie. En aller-retour, Paris Orly – Alger commence à 455 €. Depuis Paris Roissy Charles de Gaulle, le billet Air Algérie en aller simple passe à 327 € alors qu’il était à 474 € samedi. En aller-retour, le nouveau tarif commence à partir de 523 € contre 647 € précédemment.

Articles en Relation

Le billet Marseille-Alger a également connu une baisse avec le nouveau tarif où les vols en aller simple s’affichent à 219 € et à 357 € en aller-retour. Pour un billet en aller simple entre Lille et Alger en date du jeudi 14 avril, il faut débourser à partir de 256 €. Le billet en aller-retour entre Lille et Alger entre le 14 et 28 avril est proposé à partir de 553 € en avril.

Air Algérie : une baisse des prix qui ne convainc pas tout le monde

Cette baisse des tarifs est loin de contenter tout le monde. En effet, le député de l’émigration, Tawfiq Kheddim, souvent critique envers la gestion du secteur du voyage en Algérie, a montré son insatisfaction malgré la baisse des prix.

L’élu estime que les nouveaux tarifs en vigueur, malgré une forte baisse, demeurent toujours « parmi les plus chers au monde ».

Ne s’arrêtant pas là, Tawfiq Kheddim demande un retour a des prix raisonnables comme ce fut le cas avant la pandémie et à une ouverture aux vols internationaux des autres aéroports algériens tels que ceux de Tlemcen, Bejaia, Sétif, Biskra et Annaba.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus