1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : les vols de rapatriement vont-ils reprendre ?
Air Algérie

Air Algérie : les vols de rapatriement vont-ils reprendre ?

Comme nous l’avons révélé ce jeudi 25 mars, la direction de l’aviation civile a officiellement autorisé les compagnies étrangères à transporter des passagers vers l’Algérie.

Cette autorisation entrée en vigueur depuis quelques jours déjà intervient alors que les vols de rapatriement d’Air Algérie sont suspendus depuis le 1er mars suite à une décision des autorités algériennes d’interdire tous les vols passagers entrant vers l’Algérie.

Vers le retour des vols de rapatriement ?

La décision de l’aviation civile d’autoriser les compagnies étrangères à transporter des passagers vers l’Algérie soulève une interrogation majeure. Pourquoi Air Algérie est toujours interdite d’opérer des vols entrants vers l’Algérie alors que les compagnies étrangères sont autorisées à le faire ? Difficile de répondre à cette question.

Articles en Relation

La suspension des vols entrants entrée en vigueur le 1er mars dernier était motivée par la détection des premiers cas du variant britannique en Algérie. Mais à partir du moment où les compagnies étrangères, notamment françaises – le variant britannique est très présent en France – peuvent transporter des passagers vers l’Algérie, il n’y a pas de raisons valables qui empêcherait Air Algérie de faire de même.

La compagnie nationale qui traverse une crise financière sans précédent a grandement besoin de reprendre, ne serait-ce qu’une petite activité et disposer d’une rentrée d’argent en ces temps de crise.

Articles en Relation

Le pavillon national, contraint de clouer ses avions au sol est également, en train de perdre du terrain face à Air France, ASL Airlines et Transavia qui a fait son retour durant ce mois de mars.

Vols Air Algérie : les autorités sous pression

Après avoir autorisé les compagnies étrangères à opérer vers l’Algérie, il n’est plus possible d’évoquer le risque de la propagation des variants comme motif. « Le variant n’achète pas de billets d’avion donc il ne choisit pas la compagnie avec laquelle il rentrera en Algérie », commente, ironique, une source à l’aéroport d’Alger au sujet de la décision de la direction de l’aviation civile.

Le gouvernement est mis sous une grande pression de la part de plusieurs acteurs politiques qui ont appelé à la réouverture des frontières à l’approche du mois de ramadan.

Abdelouahab Benzaïm, sénateur, et Noreddine Belmeddah, ex député, ont appelé le gouvernement à ouvrir les frontières de manière progressive pour permettre à la communauté algérienne d’entrer chez elle sans obstacles.

La branche européenne du parti Jil Jadid a également appelé les autorités à ouvrir en prévision du mois sacré.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus