1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : qui est le nouveau patron par intérim ?
Air Algérie

Air Algérie : qui est le nouveau patron par intérim ?

C’est officiel. Comme nous l’annoncions ce matin, Amine Mesraoua est le nouveau directeur général (DG) par intérim de la compagnie aérienne Air Algérie. Il a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions, ce lundi 11 janvier, par Farouk Chiali, ministre des transports par intérim.

Amine Mesraoua succède à Bekhouche Allache, limogé avec le ministre des transports et du directeur de la filiale Catering de la compagnie nationale après une affaire d’acquisition de fournitures « sans tenir compte du contexte économique national et des orientations financières visant la gestion rationnelle des devises et la priorité à accorder à la production nationale ».

Bekhouche Alleche occupait ce poste depuis février 2017. Il avait succédé à Mohamed Abdou Bouderbala, d’abord en tant que directeur général par intérim, avant d’être confirmé le 5 août de la même année comme PDG d’Air Algérie.

Qui est Amine Mesaraoua ?

Pour remplacer Bekhouche Alleche, ancien pilote de ligne, les autorités ont jeté leur dévolu sur Amine Mesraoua, ingénieur en travaux publics, diplômé de l’ENIATP Oran (promotion 1982).

Fort d’une longue expérience dans le domaine de l’aérien, Amine Mesraoua a été représentant de l’Algérie et du Maghreb au Conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Avant cela, il avait fait carrière à l’établissement national de la navigation aérienne (l’ENNA). Durant les six derniers mois, il a été conseilleur de Bekhouche Allache.

Les chantiers du nouveau DG par intérim d’Air Algérie

A la tête d’Air Algérie, Amine Mesraoua hérite d’une situation assez difficile marquée par presque une année d’inactivité de la compagnie nationale qui a été contrainte de clouer ses appareils au sol pendant plusieurs mois.

Selon des chiffres officiels, les pertes de la compagnie s’estiment à 40 milliards de dinars pour 2020. Il faudra du temps pour que la compagnie puisse combler ce manque à gagner. La difficulté pour le nouveau patron du pavillon national est accentuée par la fermeture des frontières en Algérie qui dure depuis le 17 mars 2020. Depuis cette date, le trafic régulier international est suspendu.

La reprise n’est pas envisageable pour le moment, selon le membre de la cellule scientifique du ministère de la Santé, le Dr Berkani Bekkat qui estime qu’il faudrait encore quelques mois pour parler de reprise des vols réguliers internationaux.

Or, sans un retour à la normale, Air Algérie aura du mal à voir le bout du tunnel. Autant dire que la mission du nouveau DG par intérim de la compagnie nationale ne sera pas de tout repos. Il a toutefois l’avantage de connaître la compagnie et sa situation.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus