1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : ses créneaux de vol en Europe menacés
Air Algérie

Air Algérie : ses créneaux de vol en Europe menacés

Depuis le 17 mars dernier, Air Algérie n’effectue plus de vols réguliers internationaux. La compagnie aérienne algérienne est à la seule du Maghreb à être dans cette situation. Tunisair et Royal Air Maroc opèrent de nombreux vols internationaux, notamment vers l’Europe. Les compagnies européennes ont également repris partiellement leurs vols internationaux.

Malgré les appels des élus et des voyageurs, les autorités algériennes ont décidé de maintenir la fermeture des frontières et la suspension des vols internationaux de la compagnie Air Algérie. Aucune date n’a été avancée concernant une éventuelle reprise. Des membres du gouvernement et du comité scientifique ont évoqué une reprise après le début de l’opération de vaccination, soit dans quelques mois.

Mais cette situation pourrait bientôt avoir des conséquences pour Air Algérie. L’Union européenne prévoit, en effet, de mettre fin au moratoire sur les créneaux de vols, une pratique obligeant les compagnies aériennes à effectuer un certain taux de vols pour éviter de courir le risque de perdre leurs créneaux de décollage et d’atterrissage dans les aéroports, rapporte, ce mercredi 16 décembre, l’agence Reuters.

Articles en Relation

Créneaux : ce que prévoit la réglementation européenne

En temps normal, la réglementation européenne oblige en effet les compagnies aériennes à maintenir au moins 80 % des vols sur leurs créneaux horaires assignés, au risque de les perdre au profit de compagnies concurrentes l’année suivante.

Cette règle a cependant été suspendu au début de cette année lors de l’éclatement de la pandémie du coronavirus ayant mis à l’arrêt le trafic aérien international en vue d’endiguer la Covid-19.

Articles en Relation

L’UE envisagerait cependant désormais de mettre fin à cette suspension à partir de 2021, estimant que le retour du trafic aérien devrait reprendre à son niveau normal à ce moment-là. Alors que les grandes compagnies aériennes avaient proposé un retour limité de la règle « use-it-or-lose-it » (« tu l’utilises ou tu le perds ») à partir du mois de mars, le plan de l’Union européenne est bien en deçà de leurs exigences de flexibilité, explique Reuters.

Les grandes compagnies aériennes représentées par l’Association internationale du transport aérien (IATA) ont en effet proposé un régime leur permettant de restituer temporairement les créneaux horaires excédentaires et d’utiliser seulement 50% de ceux qu’elles conservaient, sans pénalité.

L’UE prévoit de mettre en place un seuil de 40% mais n’envisage aucune disposition pour que les créneaux de vols soient temporairement restitués et exclus du calcul, rendant ainsi l’obstacle plus relevé pour les compagnies aériennes en place, à l’image d’Air Algérie dont la totalité des vols internationaux vers l’Europe sont à l’arrêt depuis plusieurs mois.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus