1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : son porte-parole nous dit tout
Air Algérie

Air Algérie : son porte-parole nous dit tout

EXCLUSIF – Suspension des vols de rapatriement, sanctions en Chine, atterrissage à Ghardaïa, remboursement des billets annulés… Amine Andaloussi, porte-parole de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, répond aux questions de VVA (visa-algerie.com).

Air Algérie est suspendue en Chine pendant 15 jours à compter du 8 mars. Que s’est-il passé exactement ?

Air Algérie opère depuis plusieurs mois des vols charter vers la Chine. Ces vols sont de nature commerciale dans la mesure où Air Algérie est saisie par les opérateurs économiques chinois.

Ces vols se déroulent selon un protocole sanitaire établi par les autorités chinoises. Ce protocole stipule que toutes les compagnies se posent dans des aéroports « sanitaires » dans la région de Pékin et non pas à l’aéroport international de Pékin.

Articles en Relation

Pour ce qui est d’Air Algérie, les avions se posent à l’aéroport de Chengdu. Une fois sur place, les passagers et l’équipage sont systématiquement soumis au dépistage. Si le nombre de cas positifs est supérieur à cinq, personne n’est autorisé à entrer à Pékin.

Cette fois-ci, le nombre de cas positifs était supérieur au seuil déterminé par les autorités chinoises. Il y a eu six cas au total. Quatre ressortissants chinois et deux membres de l’équipage d’Air Algérie ont été contrôlés positifs.

Articles en Relation

La Chine exige des tests PCR négatifs effectués au niveau de l’institut Pasteur ici à Alger pour les passagers et l’équipage. Au départ d’Alger, tous les tests étaient négatifs. Une fois à Chengdu, le second dépistage a révélé les six cas. Les quatre ont été positifs suite à un second test PCR tandis que les deux navigants de la compagnie l’ont été par un test de sérologie.

De ce fait, les liaisons charters vont être suspendues pour une durée de quinze jours à compter du 8 mars prochain. D’ici là, nous opérons des liaisons charters le plus normalement du monde.

Articles en Relation

Je tiens juste à préciser qu’Air Algérie n’est pas la seule concernée par ce genre de suspension. Air France et Emirates ont été suspendues pour trois semaines.

D’autres compagnies aériennes dont EgyptAir, Ethiopian Airlines et Kenya Airways ont déjà fait l’objet d’une mesure similaire après la découverte de cas positifs de Covid-19 parmi leurs passagers.

Articles en Relation

Même une équipe de l’OMS a fait l’objet de ces mesures. Le covid est une pandémie mondiale. Le virus est en train de muter.

Un avion Air Algérie a effectué lundi un atterrissage difficile à Ghardaïa. Avez-vous plus d’informations sur les raisons de l’incident ?

Je ne vous apprendrai rien en disant que le monde du transport aérien est fait quotidiennement d’incidents. Pour le cas du vol Alger – Ghardaïa, l’incident technique a été sans conséquence, Dieu merci. Le train d’atterrissage avant de l’appareil s’est bloqué. L’équipage a dû le sortir de façon manuelle.

Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de l’incident et pour éventuellement alerter le constructeur (ATR, NDLR). L’incident a été bien géré par l’équipage, car nos pilotes sont entraînés à ce genre d’incidents au niveau du simulateur dont nous disposons à Kouba. Pour revenir à ce qui s’est passé, ce n’est pas un incident majeur. Il faut le préciser.

Les vols Air Algérie sont suspendus pour le mois de mars. Vont-ils reprendre en avril ?

C’est une décision qui relève des pouvoirs publics. Les autorités ont ordonné la fermeture de l’espace aérien au vu de la conjoncture sanitaire mondiale marquée par la propagation des variants du covid 19.

Malgré l’obligation d’un test PCR, des cas de variant anglais sont apparus en Algérie. Faut-il appliquer des mesures supplémentaires après la reprise des vols comme la quarantaine ?

On reste à l’écoute des recommandations des instances sanitaires. Tout ce qui peut servir à freiner la propagation du virus et du variant, on l’appliquera suivant les mesures décidées par les instances sanitaires.

Air Algérie prévoit-elle de vacciner son personnel ?

Oui, on va entamer la campagne de vaccination de notre personnel comme recommandé par l’association du trafic aérien international IATA. Actuellement, nous sommes au stade du recensement. Il y a des catégories prioritaires comme le personnel navigant, qui est au contact direct avec les passagers et donc plus exposé, puis on passera par le personnel des escales. À ce titre, je remercie le ministre de la Santé qui a répondu à nos doléances en dédiant un quota de vaccins au profit d’Air Algérie.

Air Algérie est-elle concernée par l’enquête européenne sur les remboursements ? Où en est la question du remboursement ?

Nous n’avons reçu aucune notification à ce jour à propos de cette enquête. En ce qui concerne le remboursement, on y travaille quotidiennement. Nous avons opté pour la revalidation gratuite ainsi que pour les avoirs. Franchement, la situation financière de la compagnie ne permet pas à l’heure actuelle de procéder au remboursement.

La crise sanitaire nous a touchés de plein fouet. Nous entamons la seconde année sans rentrées d’argent avec seulement des charges. Il faut savoir que maintenir les avions cloués au sol coûte plus cher que les appareils en opération. Nous avons 56 avions à maintenir quotidiennement.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus