1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Air Algérie, Transavia, RAM, voyages en France : les infos à retenir ce midi
Voyages et Tourisme

Air Algérie, Transavia, RAM, voyages en France : les infos à retenir ce midi

Près d’un mois et demi après la réouverture partielle des frontières algériennes, les critiques continuent. Pas assez de vols, des billets excessivement chers, des accusations de passe-droits…l’opération est en train de tourner au fiasco.

Face à cette situation, les appels à augmenter le nombre de vols de la compagnie Air Algérie se multiplient. Les nouveaux députés de l’émigration ont été reçus hier lundi 12 juillet par Ramtane Lamamra, le nouveau ministre algérien des Affaires étrangères et de la communauté algériennes à l’étranger.

Les élus ont réclamé une réouverture totale des frontières, avec l’application du protocole sanitaire. Ils ont également soulevé “le problème de cherté des billets d’avion“, selon un député qui a pris part à la réunion.

Avec une demande très forte et une offre insignifiante, les prix des billets vers l’Algérie s’envolent. Illustration de ces nouvelles pratiques commerciales des compagnies aériennes, les prix pratiqués par la low cost Transavia suscitent des critiques, voire une certaine indignation des Algériens de l’étranger.

Le prix d’un billet en aller simple entre Paris Orly et Oran pour le 15 juillet sur cette low cost française est équivalent à celui d’un billet Paris – Dubaï à la même période sur une compagnie aérienne classique.

À titre d’exemple, un aller-retour entre Paris et Dubaï ou encore entre Paris et Miami est actuellement moins coûteux avec des compagnies classiques, incluant tous les services de base dans le billet tels que les bagages ou encore le catering à bord.

Le seul équivalent en termes de prix que nous ayons trouvé à la même date est un aller simple depuis Paris vers Auckland en Nouvelle-Zélande, soit un vol de quasiment 30 heures avec Qatar Airways, l’une des compagnies aériennes les mieux notées au monde.

En plus de la cherté des billets, les voyageurs algériens pourraient bientôt être confrontés à de nouvelles restrictions pour entrer en France. Lundi soir, le président français a annoncé un renforcement des contrôles aux frontières.

« Dès cette semaine, les contrôles seront renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un isolement contraint pour les voyageurs non vaccinés », a dit le chef de l’État français.

Emmanuel Macron n’a pas précisé quels sont les pays à risque concernés. Actuellement, l’Algérie figure sur la liste « orange » du gouvernement français. Mais au regard de l’évolution de la situation sanitaire depuis quelques jours, un passage dans la catégorie pays à risque n’est pas à exclure.

À l’étranger, la colère des clients de la compagnie aérienne Royal Air Maroc ne retombe pas, après la décision de Rabat d’inscrire la France, l’Espagne et le Portugal dans la liste B, ce qui implique des restrictions pour les voyageurs en provenance de ces trois pays, dont une quarantaine obligatoire.

Lundi, le gouvernement marocain a fait une concession : les citoyens marocains résidant dans un des pays de la liste B qui ne sont pas encore totalement vaccinés peuvent désormais se confiner à domicile et non pas dans les hôtels à leurs frais.

Pour sa part, Royal Air Maroc a annoncé que les passagers en provenance de France, d’Espagne et du Portugal pourront changer gratuitement la date de leur voyage au Maroc.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus