1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : un voyageur confiné dénonce et publie des photos
Air Algérie

Air Algérie : un voyageur confiné dénonce et publie des photos

Dix-neuf jours après la reprise partielle des vols commerciaux internationaux de et vers l’Algérie, la mesure du confinement obligatoire de cinq jours continue de susciter de nombreux commentaires chez les passagers en provenance de l’étranger.

Les internautes sont divisés. Entre ceux qui délivrent des témoignages positifs concernant les conditions d’hébergement et ceux qui se montrent critiques à ce sujet.

Une vingtaine d’hôtels réquisitionnés

Une vingtaine d’hôtels, en majorité publics, sont réquisitionnés pour accueillir les passagers qui viennent à bord des vols commerciaux internationaux. Les passagers de toutes les compagnies aériennes sont concernés.

Articles en Relation

Avec l’augmentation du nombre des vols, la capacité des structures mobilisées commence à poser problème.

Au-delà de la capacité, ce sont les conditions d’hébergement qui sont pointées du doigt. Un passager revenu à Alger à bord du vol de la compagnie nationale Air Algérie en provenance de Barcelone témoigne sur Facebook sur le traitement réservé aux passagers dans l’hôtel où ils sont confinés.

Confinement en Algérie : « 5 nuits d’horreur » à 250 euros

« À notre arrivée le propriétaire de l’hôtel a essayé de nous mettre à deux par chambre alors qu’on est sensé être en isolement. Nous avons protesté et refusé cette atteinte à l’intimité. Nous n’avons pu rejoindre nos chambres individuelles qu’à 4 h du matin grâce à notre détermination », raconte-t-il.

[Source : Facebook]

[Source : Facebook]

Le passager s’est également montré très critique à l’égard du repas servi. « Le repas servi dans une boite à pâtisserie, je ne vous en parle pas par respect ! », ajoute le passager qui parle de « 5 nuits d’horreur » à 250 euros.

[Source : Facebook]

[Source : Facebook]

« Je pense qu’après ça, on est capables de participer à l’émission Koh Lanta », a-t-il conclu son témoignage avec ironie.

[Source : Facebook]

Faut-il supprimer le confinement obligatoire ?

Avec plus de 3 000 passagers qui arrivent chaque semaine à bord des quinze vols au programme, il est de plus en plus difficile de trouver de la place dans les établissements hôteliers réquisitionnés.

Trouver de nouveaux hôtels risque de s’avérer difficile. Et pour cause : les opérateurs préfèrent préparer la saison estivale qui arrive. Avec la fermeture des frontières, les prix des hôtels vont flamber cet été.

Le Dr Bekkat Berkani estime qu’il est temps de penser à supprimer le confinement obligatoire. « Des délégations sportives entrent et sortent sur la base d’un dépistage PCR. Pourquoi imposer un confinement aux Algériens qui viennent de l’étranger dans ce cas ? », s’est-il interrogé dans un entretien accordé à visa-algerie.com ce jeudi 17 juin.

En échange, le Dr Bekkat Berkani propose de « faire signer aux passagers un engagement d’isolement et de restriction d’activité en plus d’un double dépistage au départ et à l’arrivée ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus