1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : vers plus de vols et moins de restrictions ?
Air Algérie

Air Algérie : vers plus de vols et moins de restrictions ?

La première étape de la réouverture des frontières a été plutôt bien réussie avec un taux de contamination quasi nul parmi les passagers en provenance de l’étranger.

Seulement cinq cas positifs ont été détectés sur plus de dix mille passagers arrivés depuis le 1er juin 2021, selon le journal El Bilad. Un chiffre assez encourageant et qui pourrait permettre plus d’ouverture pour les semaines à venir.

Le comité scientifique a pu observer durant les trois premières semaines de la réouverture des frontières l’évolution de la situation. Une réflexion est engagée pour déterminer quels sont les points qui doivent être revus parmi les mesures décidées pour accompagner la reprise des vols internationaux.

Articles en Relation

Algérie : vers la fin du confinement obligatoire

Dans des déclarations, faites lundi 21 juin, au journal El Bilad, le Dr Akhamouk Lyes, membre du comité scientifique, estime que le confinement obligatoire de cinq jours, imposé aux passagers entrants en Algérie, n’était plus nécessaire.

Le spécialiste évoque la possibilité d’une prise de décision par les autorités à ce sujet suivant des recommandations du comité scientifique. Ce dernier aurait donné son feu vert pour la suppression du confinement obligatoire sauf pour les passagers venant de pays qui enregistrent des chiffres élevés de contamination aux différents variants du coronavirus.

Un double dépistage avant le départ et à l’arrivée devrait être adopté comme mesure préventive pour les passagers en partance vers l’Algérie. Selon le Dr Akhamouk, les mesures sanitaires devraient varier selon les pays de provenance. Ainsi, des mesures plus restrictives pourraient être décidées pour les passagers en provenance de pays en fonction de la situation sanitaire qui y prévaut.

Frontières terrestres, liaisons maritimes…

L’expert a défendu l’approche progressive avec laquelle s’est déroulée la réouverture des frontières en Algérie. Il juge que cela a évité au pays le scénario connu par la Tunisie qui a connu une hausse sensible et rapide des cas de contamination après avoir rouvert entièrement ses frontières.

Dr Lyes Akhamouk a néanmoins laissé la porte ouverte à l’hypothèse d’ouverture de plus de lignes aériennes prochainement. De nouveaux aéroports algériens viendraient s’ajouter à ceux déjà opérationnels à l’heure actuelle, à savoir, Alger, Oran et Constantine.

Au sujet de la frontière terrestre avec la Tunisie habituellement très fréquentée durant la saison estivale, l’expert a confié que sa gestion était plus difficile que celle des aéroports. Il n’est pas à exclure de voir des voyages par voie terrestre dès que la situation le permettrait, selon lui.

Au sujet de la reprise du trafic maritime, Lyes Akhamouk a laissé entendre que cela prendrait plus de temps à cause du risque de contamination très élevé à bord des bateaux au vu du nombre de passagers largement supérieur à celui des avions.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus