1. Accueil
  2. Actualités
  3. Air France et Transavia : les salaires des pilotes en forte baisse
Actualités

Air France et Transavia : les salaires des pilotes en forte baisse

Chez Air France et Transavia, la rémunération des pilotes est liée au nombre d’heures de vols. Avec la crise du Covid-19, les salaires ont donc fortement baissé.

Il y a un deux ans, en juillet 2018, les pilotes de la compagnie aérienne Air France menaçaient d’entamer une grève, en pleine période de départs en vacances, si la direction ne cédait pas à leurs revendications salariales.

À cette époque, la presse française soulignait le caractère exagéré de la revendication au regard des salaires « énormes » que touchaient les pilotes de la compagnie aérienne française. Les salaires variaient de 11.400 euros par mois (pour un co-copilote femme) à 19.800 euros mensuels pour un instructeur, révélait alors Capital.

Articles en Relation

En réalité, chez Air France, la rémunération des pilotes est liée au nombre d’heures de vols. Avec la crise du Covid-19, les salaires ont donc fortement baissé. Ce lundi, le syndicat des pilotes de la compagnie Air France affirme que cette baisse est de l’ordre 25 % à 40 % « depuis le mois d’avril 2020 ».

« Contrairement aux pilotes des compagnies concurrentes, qui ont un salaire fixe, le système de rémunération des pilotes d’Air France et de sa filiale low cost Transavia France est fortement lié à l’activité réelle », rappelle le syndicat dans un communiqué cité par l’agence AFP.

Pour la compagnie Air France, confrontée à une grave crise, cette baisse des salaires des pilotes devrait permettre de réaliser une économie « d’environ 300 millions d’euros par an pendant toute la durée de la crise mondiale liée à la Covid-19 », ajoute le syndicat.

Selon les prévisions les plus optimistes, un retour à la normale du trafic aérien ne devrait pas intervenir avant trois à quatre ans.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus