1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Algérie : ce qui pourrait changer en 2021 pour les voyageurs
Voyages et Tourisme

Algérie : ce qui pourrait changer en 2021 pour les voyageurs

Le gouvernement algérien a décidé d’introduire plusieurs mesures concernant les voyageurs en 2021. Les modifications sont contenues dans l’avant-projet de Loi de finances qui a été présenté dimanche en Conseil des ministres.

L’avant-projet de la Loi de finances 2021 prévoit plusieurs nouveautés pour les voyageurs algériens. Le texte propose d’instaurer une nouvelle taxe pour les véhicules et les camions à chaque sortie aux frontières du pays.

« Les tarifs de cette taxe sont fixés comme suit : 2.500 dinars algériens pour les véhicules de tourismes, 2.000 DA pour les véhicules utilitaires et camions moins de 10 tonnes, 10.000 DA pour les camions plus de 10 tonnes et bus », précise l’article 79 dans le document élaboré par le gouvernement.

Les véhicules appartenant aux administrations et établissements publics ne sont pas concernés par cette taxe, ajoute le texte. « Cette mesure vise à introduire une nouvelle taxe sur la circulation des véhicules sortant du territoire national en fonction du type de véhicule, de sa catégorie et de sa puissance, dans une fourchette allant entre 2500 DA et 10 000 DA », précise l’avant-projet de loi.

Marchandises dans les bagages : ce qui change

La mesure « a pour objet de récupérer partiellement la subvention des prix des carburants, notamment le gasoil et les essences utilisés par les usagés au-delà du territoire national (…) », explique le texte. « Elle permet également de réduire davantage la contrebande des carburants au niveau des willayas frontalières », ajoute-t-il.

Autre changement proposé dans l’avant-projet de Loi de finances 2021 : la valeur des marchandises « destinées à leur usage personnel ou familial » et « pouvant être admises en franchise des droits et taxes » qu’un voyageur de retour en Algérie peut présenter aux douanes « est fixée à cinquante mille dinars (50.000 DA) », précise l’article 99 du texte.

« La fixation de cette valeur permet à l‘administration des douanes d‘autoriser les voyageurs d‘importer leurs effets dans le territoire douanier en franchise des droits et taxes dans le cas où ledit seuil n‘est pas dépassé ou avec paiement des droits et taxes en cas son dépassement », est-il expliqué.

L’avant-projet de la Loi de finances 2021 a été présenté, dimanche dernier, en Conseil des ministres réuni sous la présidence de Abdelmadjid Tebboune. Le texte doit être voté par le Parlement avant son entrée en vigueur le 1er janvier prochain.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus