1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Algérie Ferries, Corsica Linea : les témoignages accablants se multiplient
Voyages et Tourisme

Algérie Ferries, Corsica Linea : les témoignages accablants se multiplient

Les voyages entre la France et l’Algérie en bateau deviennent quasiment insupportables. Les clients sont de plus en plus mécontents des services fournis par les compagnies maritimes desservant le pays cet été, à savoir Algérie Ferries et Corsica Linea.

Algérie Ferries, Corsica Linea : des passagers mécontents témoignent

Les témoignages de passagers algériens, mécontents des services à bord, se multiplient ces derniers jours. Et cela concerne aussi bien Algérie Ferries que Corsica Linea. Pourtant, les prix payés sont exagérément élevés pour des services aussi médiocres.

Dans un témoignage adressé, ce dimanche 3 juillet, à VVA (visa-algerie.com), une passagère ayant effectué la traversée au départ d’Alger sur le navire Daniel Casanova de Corsica Linea a apporté des détails pour le moins ahurissants sur la qualité de service.

À commencer par le retard de plusieurs heures. « Arrivés au port d’Alger à 6 h 30 pour un départ prévu à 9 h. Nous avons embarqué à 17 h pour partir à 19 h », affirme la passagère. Une fois à l’intérieur, les passagers de cette traversée n’ont rien trouvé de ce qu’on leur a promis lors de la réservation.

Alors que la compagnie a assuré, sur son site internet, que chaque cabine est équipée d’un téléviseur, « nous n’en avons eu ni à l’aller ni au retour », assure la passagère. Les enfants s’ennuyaient à mourir à bord du Casanova, car « l’espace de jeux est impraticable au vu de l’état des tapis et la piscine est vide ».

Services à bord du Daniel Casanova : pourtant, « j’ai payé 1800 euros ! »

Lors de la traversée, la mer était agitée, ce qui a rendu plusieurs voyageurs à bord malades par le mal de mer. Or, « personne n’est venu nettoyer le vomi laissé sur les tables et par terre » par les passagers souffrants, affirme la même passagère. Sur le pont, les véhicules sont entassés l’un à côté de l’autre sans même laisser un infime passage pour y accéder.

Avec autant de manquement au confort des passagers, notre interlocuteur rappelle qu’il a pourtant payé 1800 euros pour son voyage aller-retour avec sa famille. « Nous avons voyagé en mai, je redoute le jour où nous voudrons repartir », conclut-elle. 

Ces derniers jours, les témoignages accablants envers les deux compagnies desservant l’Algérie à partir de la France jaillissent de partout.

Ce dimanche 3 juillet, l’arrivée du Méditerranée (un autre navire de Corsica Linea), à Marseille en provenance d’Alger, a été retardée. Par conséquent, son départ vers Alger sera également retardé et aura lieu en fin de journée de ce dimanche vers 19 h.

Bien que ce retard ait été annoncé ce matin par Corsica Linea, plusieurs clients en voiture sont déjà arrivés au port de Marseille, attendant l’embarquement sous un soleil de plomb. D’ailleurs, ils étaient déjà là au moment de l’arrivée du navire à partir d’Alger, selon une vidéo postée ce dimanche sur Facebook.

Traversées vers l’Algérie : des prix élevés pour un service catastrophique 

Traversées maritimes Algérie : un service médiocre à prix élevé

Il est vrai que la reprise des voyages, après plus de deux ans de crise, est confrontée à moult problèmes à travers le monde, mais les voyageurs algériens ont eu droit à d’autres problèmes supplémentaires : celui de services médiocres achetés à des prix qui dépassent tout entendement.

La galère du voyageur algérien commence avec la réservation de son billet vers l’Algérie. Après ce parcours de combattant, où même la dignité est parfois sacrifiée au vu des pagailles survenues au niveau des agences commerciales d’Algérie Ferries, place à l’embarquement. Mais quel embarquement ?

Le port de Marseille a connu durant la semaine dernière une série d’incidents désolants. Des passagers Algérie Ferries, dont les traversées étaient programmées et vendues, se sont retrouvés abandonnés après l’annulation ou le report de leur voyage, sans même être avisés au préalable.

Après la galère de l’embarquement, les passagers se retrouvent à l’intérieur de navires dépourvus du confort et des commodités les plus élémentaires. Pis encore, l’on a relevé des fuites d’eau dans les couloirs, la lingerie des cabines infectes, un service restauration précaire, des aires de détentes impraticables…Des vidéos témoignent de cette situation.

À n’en citer que cela, c’est-à-dire le service minimum d’un voyage décent, l’on se rend compte qu’il s’agit carrément d’une anomalie. Car les prix des billets payés par les passagers algériens dépassent tout entendement, pour finalement avoir droit à un voyage fatigant et stressant.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus