1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Algérie Ferries : faut-il affréter des navires cet été ?
Voyages et Tourisme

Algérie Ferries : faut-il affréter des navires cet été ?

La compagnie maritime nationale Algérie Ferries fait face à une pression sans précédent de la part de la communauté algérienne en France. Même après l’annonce du nouveau programme d’été, la demande est loin d’être satisfaite.

Après près de deux ans de fermeture, la reprise du trafic aérien et maritime, renforcée dernièrement par de nouveaux programmes, n’arrive toujours pas, à répondre à la forte demande, notamment à partir de la France où réside une très forte communauté d’origine algérienne.

En plus de l’explosion de la demande, le nombre réduit de navires disponibles complique davantage la tâche d’Algérie Ferries.

Depuis lundi dernier, date du lancement de la vente des titres de transport du nouveau programme annoncé par le gouvernement, les agences Algérie Ferries en France font face à une affluence importante de clients. La situation n’a pas tardé à virer à l’anarchie. Le site de réservation en ligne de la compagnie est souvent saturé du fait de la pression.

En fin de semaine dernière, des témoignages font encore état de pagailles, voire de tensions au niveau des agences commerciales de la compagnie en France. À Marseille, les agents des forces de l’ordre françaises ont carrément usé de gaz lacrymogène afin de disperser la foule, à l’intérieur même de l’agence Algérie Ferries.

« On nous a gazés comme des délinquants », a témoigné un client, rapporté samedi 28 mai par RFI. Devant cette situation, qui devient de plus en plus intenable, de nombreux Algériens de France n’arriveront, sans doute, pas à réserver un billet pour cet été. Ceci sans parler de l’image que donnent les scènes de pagaille et d’anarchie devant les agences en France.

Algérie Ferries

Algérie Ferries : appels à l’affrètement de navires pour répondre à la demande

La galère des Algériens dans leur quête d’un simple billet de voyage, parfois à des prix exorbitants, risque de se poursuivre tout l’été. Dans ce contexte, des appels ont été lancés pour trouver des solutions urgentes. Entre autres propositions faites : l’affrètement de navires pour renforcer la flotte d’Algérie Ferries.

Des députés de l’émigration estiment, en effet, qu’il s’agit de la solution adéquate à l’heure actuelle. Selon le député Fares Rahmani, cité samedi par le quotidien Echorouk, l’urgence est de permettre aux membres de la diaspora de rentrer au pays.

L’élu affirme avoir abordé la question du transport avec le président Tebboune lors de sa dernière visite effectuée en Italie. Dans ce sens, il a indiqué avoir insisté sur la nécessité de la facilitation du retour de la diaspora au pays « même si cela nécessite l’affrètement de nouveaux navires ».

Air Algérie : la flotte doit être renforcée avec l’affrètement d’avions

De son côté, le député Tawfik Khedim, cité par le même média, a souligné que les cinq traversées assurées par la compagnie nationale entre Marseille et l’Algérie ne sont pas suffisantes pour répondre à la forte demande. Selon lui, la situation nécessite le renforcement des liaisons afin d’absorber la forte demande sur cette ligne.

Le député avait déjà appelé à la reprise des dessertes maritimes et aériennes au même rythme d’avant la crise sanitaire. Pour ce faire, les flottes des compagnies Air Algérie et Algérie Ferries doivent être renforcées, en affrétant des avions et des navires, si nécessaire.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus