1. Accueil
  2. Divers
  3. Algérie Ferries : la traversée Marseille – Alger fait tomber des têtes
Divers

Algérie Ferries : la traversée Marseille – Alger fait tomber des têtes

Kamel Issad dirigeait Algérie Ferries depuis octobre dernier. Sa période de gestion a été marquée par de nombreux scandales liés à la reprise des traversées maritimes : chaos devant les agences Algérie Ferries en France, incivilités à bord des navires…

Le 2 juin dernier, Kamel Issad a été démis de ses fonctions sur ordre du président de la République. Le chef de l’escale d’Alger a également été limogé par la présidence de la République qui a évoqué un comportement ayant nui à l’image de l’Algérie et aux intérêts du citoyen.

Algérie Ferries : une traversée presque vide entre Marseille – Alger

Ce vendredi 10 juin, le parquet du tribunal de Sidi M’Hamed annonce les premières conclusions de l’enquête sur l’affaire de la traversée presque vide Marseille – Alger d’Algérie Ferries.

Dans un communiqué, le tribunal affirme avoir ouvert une enquête après la publication d’informations faisant état de la présence de seulement « 72 passagers et 25 véhicules sur la traversée Marseille – Alger effectuée le 2 juin à bord du Badji Mokhtar III alors que ce navire possède une capacité de 1800 voyageurs et 600 véhicules ».

A l’issue de l’enquête préliminaire, sept mis en cause ont été poursuivis, ajoute le communiqué. Parmi eux figurent le PDG, le directeur général-adjoint, le directeur marketing, logistique et chef de l’escale de l’entreprise, le directeur commercial, le responsable de la cellule informatique en charge des réservations, le chef de la l’administration générale en France, le directeur commercial et le directeur d’exploitation d’Algérie Ferries en France.

A l’issue de leur audition, trois mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt : l’ex-PDG, le directeur marketing, de logistique et chef de l’escale de l’entreprise et le directeur commercial. Les quatre autres responsables ont été placés sous contrôle judiciaire, ajoute le communiqué du parquet d’Alger.

Deux suspects sont poursuivis pour : dilapidation et utilisation illégale de biens et d’argent publics, trafic d’influence, mauvaise utilisation de la fonction, enrichissement illicite et non-déclaration de patrimoine, précise le tribunal.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus