1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algérie Ferries : « Pourquoi vous aidez toujours Air Algérie ? »
Air Algérie

Algérie Ferries : « Pourquoi vous aidez toujours Air Algérie ? »

La suspension du trafic aérien a plongé les compagnies algériennes de transport des voyageurs Air Algérie et Algérie Ferries dans une crise financière sans précédent.

Air Algérie a terminé l’année 2020 avec 40 milliards de dinars de pertes. Algérie Ferries ne se porte pas mieux. Les pertes de la compagnie étatique de transport maritime des voyageurs s’élevaient à environ 9 milliards de dinars en 2020. En avril dernier, Algérie Ferries était sur le point de ne pas verser les salaires de ses 1340 employés.

Les frontières maritimes de l’Algérie toujours fermées

Depuis le 1er juin dernier, les frontières algériennes ont été partiellement rouvertes, mais uniquement pour le transport aérien. Le nombre de vols a même augmenté à la fin du mois d’août dernier.

Pour le moment, le protocole sanitaire adopté s’avère très efficace. Très peu de cas de contamination ont été enregistrés depuis la réouverture partielle des frontières.

Malgré sa réussite, la réouverture n’a pas touché le transport maritime qui demeure suspendu depuis presque 19 mois maintenant. Le gouffre financier d’Algérie Ferries continue de se creuser.

Algérie Ferries : la colère des salariés

La compagnie maritime algérienne, qui a réceptionné dernièrement le Badji Mokhtar 3, son nouveau navire de luxe, attend un geste des autorités.

Pour faire entendre leur voix, les salariés d’Algérie Ferries ont tenu un sit-in de contestation, dimanche 19 septembre à Alger, pour demander la réouverture des frontières maritimes et la reprise des traversées.

« Vous avez ouvert les frontières pour Air Algérie, mais pas pour nous. Pourquoi vous aidez toujours Air Algérie et pas nous ? Nous ne sommes pas Algériens ? », lâche un employé de la compagnie maritime.

« On ne demande pas de l’argent. Ouvrez juste les frontières pour qu’on travaille », ajoute-t-il.

La situation d’Algérie Ferries a été évoquée par le gouvernement lors de la réunion du Conseil des ministres du 15 août dernier.

Le ministre des transports avait exposé son « plan d’urgence » qui comporte des mesures de « restructuration de la flotte maritime et aérienne nationale, de telle sorte qu’elle puisse jouer son rôle de vecteur de croissance ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus