1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algérie : la frontière est fermée « pour les masses et les émigrés »
Air Algérie

Algérie : la frontière est fermée « pour les masses et les émigrés »

Plus de treize mois après la suspension du trafic aérien régulier, les Algériens attendent toujours la réouverture des frontières et la reprise des vols de la compagnie Air Algérie.

Mais les frontières sont-elles vraiment fermées pour tout le monde ? Sur les réseaux sociaux, des influenceurs et des artistes algériens s’affichent dans les avions comme si le trafic aérien n’était pas suspendu.

Hier, le PDG de l’aéroport d’Alger a avancé un chiffre : plus de 94.000 personnes ont voyagé depuis le début de l’année. Un chiffre impressionnant pour un pays dont les frontières sont fermées.

« On m’a proposé un billet en aller-retour »

Une situation qui a fait réagir le réalisateur de cinéma Bachir Derrais. Ce mercredi, il a poussé une gueulante sur son compte sur Facebook.

« La fermeture de l’espace aérien en Algérie a été prolongée pour une date illimitée : mais uniquement pour les masses évidement, car les pistonnés, les privilégiés et les enfants de… voyagent librement et j’ai rencontré plein de gens à Paris qui font les allers et retours depuis un an », affirme le réalisateur à ce sujet.

Bachir Derrais, dont le litige avec les autorités autour de la sortie du film Larbi Benmehidi n’est toujours pas réglé, confie avoir reçu une proposition d’entrer en Algérie qu’il a déclinée.

« Moi-même, un ministère m’a proposé un billet d’avion aller et retour pour rentrer assister à une réunion qui rentre dans le cadre du blocage de mon film, une proposition que j’ai déclinée en lui disant que nous sommes en 2021et les nouvelles technologies permettent de tenir ce genre de réunion sans déplacement, sans gaspillage d’argent et le tralala qui va avec », explique le réalisateur dans sa publication.

Pour Bachir Derrais, « l’espace aérien en Algérie est fermé pour les masses et les émigrés, mais reste ouvert pour les privilèges ».

Tebboune ordonne le maintien de la fermeture

En retard au niveau de la vaccination, l’Algérie risque de prolonger encore plus la fermeture de ses frontières. Le président Abdelmadjid Tebboune, a présidé mardi 27 avril une réunion sur la situation épidémiologique en Algérie.

Le chef de l’État a ordonné « maintien de la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes, tout en augmentant le niveau de vigilance au quotidien ».

L’intervention du chef de l’État douche les espoirs des milliers d’Algériens qui espéraient un geste de la part des autorités à l’approche de l’Aid el Fitr.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus