1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algérie : « La réouverture des frontières est risquée »
Air Algérie

Algérie : « La réouverture des frontières est risquée »

Le gouvernement algérien hésite à ouvrir les frontières. Sur ce point, il a le soutien des spécialistes qui se sont exprimés sur la question. Pour eux, une reprise des vols serait une décision risquée.

Pourquoi l’Algérie n’ouvre-t-elle pas ses frontières ? À cette question, la même réponse revient plus chez les spécialistes interrogées : ils affirment que la situation sanitaire dans les pays avec lesquelles l’Algérie a le plus de liaisons aériennes est alarmante.

Comment ouvrir les frontières alors que ça va mal ailleurs ?

Après des mois de confinement, de fermeture des frontières et de mesures restrictives pour les voyages inter-wilayas, la baisse des contaminations au Covid-19 semble se confirmer en Algérie. Le bilan pour ce samedi 26 septembre fait état de 160 nouveaux cas.

Mais cette baisse n’est pas synonyme d’un retour à la vie normale, surtout en ce qui concerne les voyages internationaux. Sur ce point, les spécialistes sont unanimes.

Dans une interview accordée ce samedi 26 septembre au média TSA, le professeur Salah Lellou, chef du service pneumologie à l’Établissement hospitalier-universitaire d’Oran (EHUO), est formel : « Tant qu’il y aura une flambée en France, en Espagne, au Maroc et la Tunisie, des pays avec lesquels nous avons le plus de contacts, je pense que c’est prendre un risque que de procéder à la réouverture des frontières ».

Le Pr Salah Lellou est notamment sceptique concernant le contrôle aux frontières et la quarantaine pour les personnes qui entrent en Algérie : « On peut contrôler quand il s’agit de petits groupes qu’on rapatrie, mais s’il y a une ouverture totale les choses vont être difficiles ».

Selon lui, l’Algérie a échappé à la grande vague de coronavirus quand le gouvernement a décidé de fermer les frontières en mars. « Aujourd’hui que les frontières sont encore fermées, on voit que la courbe diminue. Je pense que le maintien des frontières fermées en est une des raisons, parce qu’on remarque que beaucoup de gens ne respectent pas les gestes barrières », ajoute le Pr Lellou.

Le porte-parole du comité scientifique chargé du suivi de l’évolution du coronavirus en Algérie, le Dr Djamel Fourar, et le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, sont aussi de cet avis.

Dans une interview avec Echorouk News, le Dr Fourar a déclaré que le Comité scientifique « suit la situation épidémiologique à travers le monde, pour pouvoir proposer une date pour la reprise des vols ». Il a aussi exclu la possibilité d’ouvrir les frontières avec la France, et les pays où la situation sanitaire est inquiétante.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus