1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Algérie, Maroc, Tunisie : conditions de voyage en mars
Voyages et Tourisme

Algérie, Maroc, Tunisie : conditions de voyage en mars

Depuis le début de la pandémie du covid-19, le sort du tourisme et des voyages est suspendu à l’évolution des conditions sanitaires dans chaque pays. La situation dépend totalement des caprices du virus et de ses variants.

Les trois pays du Maghreb n’échappent pas à la règle : si la tendance générale est à l’allègement des mesures, certaines restrictions perdurent encore. Voici un état des lieux des conditions actuelles pour l’Algérie, le Maroc et la Tunisie.

En Algérie

En voyageant via les airs, les passagers, vaccinés ou non, doivent présenter un test PCR négatif de moins de 36 h et se soumettre à un test antigénique une fois arrivés sur le sol algérien.

En passant par la voie maritime, la présentation du pass vaccinal est une condition sine qua none. Ils doivent également présenter un test PCR négatif de moins de 36 h et subir un test antigénique à l’arrivée.

Le nombre de vols vers l’Algérie reste toutefois restreint, avec un peu plus d’une centaine par semaine, avec 13 pays. Résultat : les billets d’avion sont rares et chers, notamment au départ de France.

Sur le plan sanitaire dans l’ensemble du pays, on constate une nette baisse de la propagation du virus, avec moins de 10 cas par jour. Tous les lieux sont ouverts, mais le port du masque est toujours d’actualité dans les espaces clos, notamment lieux de divertissements, écoles, hôpitaux… etc.

Au Maroc

Le 7 février dernier a marqué la réouverture des frontières marocaines, mais sous conditions. Le royaume est désormais classé en « vert » par la France : le pass vaccinal est suffisant pour le retour des touristes, mais au départ de l’étranger, les voyageurs en partance pour le Maroc doivent être vaccinés et présenter un test négatif de moins de 48 h pour pouvoir embarquer.

Une fiche sanitaire doit également être remplie, et des tests antigéniques sont réalisés à l’arrivée au Maroc.

Il faut savoir que l’état d’urgence sanitaire est prolongé jusqu’au 28 février, mais la plupart des mesures comme le couvre-feu ont été levées. La majorité des lieux publics sont de nouveau accessibles, sauf les discothèques et casinos.

Le pass vaccinal est toujours le sésame qui permet de fréquenter les administrations, hôtels, restaurants, commerces, salles de sport…. Et le port du masque demeure obligatoire sur tout le territoire marocain.

En Tunisie

Les voyageurs internationaux bénéficient désormais d’un protocole d’accès facilité depuis samedi 26 février. La fiche sanitaire à remplir en ligne n’est plus requise, les passagers de moins de 18 ans arrivant sur le sol tunisien n’ont plus à passer de dépistage obligatoire ni à présenter un pass vaccinal. Les voyageurs majeurs ne se voient plus exiger de test PCR négatif non plus, le pass attestant leur vaccination suffit.

À l’intérieur du pays l’heure est également à l’assouplissement : 100 % de la capacité d’accueil des espaces plein air sera réhabilitée à compter du 1er mars prochain.

Les citoyens comme les touristes pourront circuler sans restriction dans les espaces extérieurs : parcs, plages, marchés, restaurants et autres zones d’activité en Tunisie.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus