1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Algérie, Maroc, Tunisie : où voyager en octobre ?
Voyages et Tourisme

Algérie, Maroc, Tunisie : où voyager en octobre ?

Les voyages vers les trois pays du Maghreb sont possibles mais à certaines conditions. Tour d’horizon des restrictions actuelles.

  1. Partir en Algérie

Depuis le 1er juin dernier, les frontières algériennes sont partiellement ouvertes. Actuellement 48 rotations hebdomadaires sont effectuées depuis la France vers l’Algérie. Des vols quotidiens sont proposés par les compagnies Air Algérie, Air France, sa filiale low cost Transavia ou encore Vueling, qui relie Marseille à Alger une fois par semaine. La majorité des vols partent de Paris (Orly et Roissy) et desservent Alger, Constantine et Oran.

Comment on y va ?

Depuis le 17 mars 2020, les frontières terrestres et maritimes algériennes sont fermées. Tout voyageur qui souhaite se rendre en Algérie par la voie aérienne est soumis à un protocole sanitaire strict.

En effet, il doit présenter à l’embarquement un résultat de test PCR négatif de moins de 36 heures et subir un test antigénique à l’arrivée sur le sol algérien.

Quelles sont les restrictions sur place ?

En Algérie, le nombre de nouveaux cas de contamination au covid-19 est passé sous la barre des 200 par jour depuis la semaine dernière. Les autorités algériennes ont mis en place des mesures strictes, qui sont souvent réétudiées au regard de la situation épidémique.

La plupart des restrictions ont été levées récemment après l’amélioration de la situation sanitaire. Un couvre-feu nocturne a été mis en place dans les wilayas les plus touchées.

  1. Partir au Maroc

Le 15 juin dernier, les autorités marocaines ont annoncé une reprise progressive des vols selon une classification des pays en deux listes, A et B. La France fait partie de la liste B. Depuis, le trafic aérien a totalisé 65 % du volume de 2019 selon l’Office national des aéroports (ONDA), qui a annoncé que quatre liaisons avec la France figuraient dans le top 5.

Depuis Paris-Orly, la Royal Air Maroc effectue des vols vers Agadir – 6 à 7 vols par semaine -, Casablanca – 25 à 37 vols par semaine -, Fès – 3 à 5 vols par semaine -, Marrakech – 8 à 21 vols par semaine -, Oujda – 6 à 12 vols par semaine -, Rabat – 7 à 10 vols par semaine – et Tanger – 3 à 4 vols par semaine -.

Depuis Paris-Charles de Gaulle, les mêmes destinations sont desservies à des fréquences similaires. Les aéroports de Lyon, Toulouse, Montpellier, Bordeaux et Marseille ont été renforcés par des vols supplémentaires vers le Royaume.

Les compagnies aériennes françaises et des low cost comme Ryanair opèrent également des vols.

Comment on y va ?

Afin d’entrer sur le territoire marocain, les voyageurs français, qu’ils soient vaccinés ou non, sont tenus de produire un test PCR négatif de moins de 48 h (sauf les enfants de moins de 11 ans) avant la date d’embarquement et de remplir une fiche sanitaire.

Le Maroc reconnaît la plupart des vaccins et juge le schéma vaccinal complet deux semaines après l’administration de la deuxième dose requise.

Les voyageurs non-vaccinés ou ayant un schéma vaccinal non-complet devront quant à eux observer à leur arrivée sur le territoire un auto-isolement à domicile de 5 jours et se faire dépister le 5e jour, s’ils sont Marocains ou étrangers résidents au Maroc.

Pour les voyageurs de passage au Maroc, une quarantaine contrôlée pendant 10 jours est mise en place à leur charge, dans des établissements choisis par les autorités marocaines. Ils devront présenter les mêmes documents à l’embarquement – test PCR, déclaration sur l’honneur et fiche sanitaire -, en plus d’une preuve de réservation confirmant le paiement dans l’un des hôtels désignés par les autorités marocaines.

Quelles sont les restrictions sur place ?

Au Maroc, 693 nouveaux cas de covid-19 ont été détectés le 20 septembre. Le nombre moyen de nouveaux cas recensés chaque jour a baissé de plus de 3900 au cours des trois dernières semaines. Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 octobre.

Des restrictions sont en vigueur depuis le 3 août : couvre-feu de 21 h à 5 h du matin, limitation des rassemblements à 25 personnes et interdiction de circuler vers et depuis les villes de Casablanca, Marrakech et Agadir si vous n’êtes pas vaccinés ou titulaires d’une dérogation.

Enfin, le port du masque est obligatoire dans tout le Royaume, qui reste cependant le champion d’Afrique en matière de vaccination, avec plus de 20 millions de doses administrées.

  1. Partir en Tunisie

Les conditions d’entrée en Tunisie évoluent. La compagnie aérienne Tunisair a publié une mise à jour des mesures qui entrent en vigueur à compter de ce mardi 21 septembre.

Au départ de Paris-Orly, cinq destinations sont desservies : Tunis, Djerba et Monastir quotidiennement, Sfax quatre fois par semaine et Hammamet une seule fois, le samedi.

Comment on y va ?

Les mesures sanitaires s’appliquent à l’ensemble des voyageurs arrivant en Tunisie, quelles que soient leur nationalité et la compagnie aérienne à bord de laquelle ils voyagent.

Ces mesures ne concernent pas les touristes étrangers arrivant dans le cadre de voyages organisés avec des agences. Pour ces derniers, « les dispositions déjà applicables depuis le 24 avril 2021 restent en vigueur », précise Tunisair.

Quelles sont les restrictions sur place ?

En Tunisie, la situation sanitaire s’améliore : 472 nouveaux cas de covid-19 ont été recensés le 20 septembre. Les autorités tunisiennes ont mis en place un couvre-feu national de 00 h à 5 h du matin. Les cafés et restaurants doivent fermer à partir de 22 h et les manifestations publiques dans des espaces fermés sont interdites et doivent être reportées.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus