1. Accueil
  2. Divers
  3. Algérie : un passager vers la France tente de transférer des pièces rares
Divers

Algérie : un passager vers la France tente de transférer des pièces rares

Les services de la douane et de la police des frontières (PAF) aux aéroports algériens effectuent régulièrement des saisies de sommes en devises ou d’objets de valeur sur des passagers à destination de l’étranger. Ces transferts illégaux concernent également les pièces archéologiques.

Parfois, des touristes qui viennent en Algérie récupèrent des pièces et des objets rares à valeur archéologique et tentent de les transférer à leur sortie du pays. Les services douaniers et de la police des frontières aux aéroports internationaux algériens guettent ces chasseurs de ce type de pièces.

Cette fois-ci, c’est un Algérien qui a tenté le coup en essayant de transférer 44 pièces de monnaie à valeur archéologique via l’aéroport de Houari Boumediene d’Alger, rapporte ce mardi 7 juin le journal Ennahar. La marchandise a été saisie et le prévenu traduit en justice.

La prise a été effectuée lors d’un contrôle de bagages d’un voyageur originaire de Bejaia, souligne la même source. Le mis en cause avait été aussitôt arrêté. L’enquête menée dans cette affaire a également conduit à l’arrestation d’un autre prévenu, qui avait vendu ces pièces au principal mis en cause.

Ces pièces de monnaie à valeur archéologique saisies, dont certaines en diamant, remontent aux époques romaine et ottomane, précise la même source. Le ministère de la Culture s’est constitué partie civile dans le procès ouvert ce mardi au niveau du tribunal de Dar El Beida à Alger.

Le passager risque jusqu’à trois ans de prison ferme

Lors de l’audience, il a été révélé que le voyageur était sur le point d’embarquer vers la France au niveau de l’aéroport de Houari Boumediene. Alors qu’il s’apprêtait à franchir un poste de contrôle de scanner, les agents de la PAF ont découvert les 44 pièces de monnaie, cachées dans une poche interne de sa valise.

L’expertise menée sur ces pièces a révélé qu’il s’agit de pièces de monnaie à valeur archéologique. Lors de son audition, le voyageur a nié avoir l’intention de transférer illégalement ces pièces, précisant qu’il « les a prises comme par hasard lors de son voyage ».

Le procureur de la République près la même juridiction a requis une peine de trois ans de prison ferme à l’encontre de l’accusé. Le juge de l’audience a décidé de renvoyer l’affaire à une autre audience pour rendre son verdict.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus