1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algériens bloqués à Roissy : l’espoir d’une solution avant le Ramadan
Air Algérie

Algériens bloqués à Roissy : l’espoir d’une solution avant le Ramadan

Depuis maintenant presque quarante jours, 27 ressortissants algériens sont bloqués dans la zone internationale du terminal 2 E de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle à Paris.

Ni la forte médiatisation de cette affaire en France et en Algérie, ni l’action engagée auprès de la justice français ni les appels lancés par des personnalités et des élus des deux pays n’ont permis de débloquer la situation.

Depuis plusieurs jours, des tractations sont menées pour arriver à une solution amiable entre Air Algérie et les voyageurs bloqués à Paris depuis le 26 février dernier.

Articles en Relation

Air Algérie maintient sa proposition initiale

Ainsi, nous avons appris de sources sûres qu’une rencontre est prévue entre les deux parties dans les prochains jours. Une rencontre à laquelle devrait également prendre part l’ambassade d’Algérie en France, ajoutent nos sources.

La situation stagne et les voyageurs commencent à perdre patience notamment à une semaine du début du mois sacré du Ramadan. Il leur sera difficile d’observer le jeûne dans de telles conditions. Actuellement, ils sont pris en charge par Aéroports de Paris (ADP) qui fournit de la nourriture et la possibilité de prendre des douches.

« Admettons que nous sommes fautifs, rien ne justifie qu’on nous laisse dans cet état. Il y a une urgence humanitaire », nous a confié un des voyageurs.

Pour le moment, Air Algérie maintient sa proposition initiale : rapatrier les ressortissants au Royaume-Uni, leur pays de provenance, avec la prise en charge des frais occasionnés par le blocage.

De leur côté, les voyageurs insistent sur le retour en Algérie et attendent un geste des autorités algérienne au vu de la situation humanitaire délicate qu’ils vivent depuis quarante jours maintenant.

Un cas de force majeure

Au niveau de la justice, Air Algérie a gagné le premier procès la semaine dernière. Le juge du tribunal de Bobigny a évoqué le cas de « force majeure ». La compagnie aérienne a appliqué une mesure décidée par les autorités algériennes qui stipule que les passagers en provenance du Royaume Uni sont interdits d’accès au territoire national, a-t-il estimé.

L’avocat des ressortissants algériens bloqués estime lui que cet argument ne tient pas la route à partir du moment où d’autres passagers ont pu embarquer vers l’Algérie à la même période alors qu’ils venaient du Royaume-Uni.

En Algérie, le sénateur Abdelouahab Benzaïm, qui a été reçu par le directeur général des affaires consulaires au niveau du ministère des Affaires étrangères, semblait plutôt optimiste à la sortie de son entrevue. « Je viens de sortir de la réunion. Ça avance dans le bon sens », a-il affirmé. Pourtant, rien n’a été fait depuis cette annonce du sénateur.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus