1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algériens bloqués à Roissy : première réaction du gouvernement
Air Algérie

Algériens bloqués à Roissy : première réaction du gouvernement

L’affaire des ressortissants algériens bloqués depuis fin février dernier en zone internationale de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle est en train de virer au bras de fer entre les autorités algériennes et Air Algérie d’un côté, et les voyageurs concernés de l’autre.

La semaine dernière, l’ambassade d’Algérie en France a tenu à donner sa version des faits en expliquant que les voyageurs avaient été prévenus par Air Algérie avant qu’ils n’arrivent en France. Ces derniers ont démenti et ont décidé d’entamer une action en justice contre la compagnie nationale. L’affaire devait être plaidée ce mardi en référé-liberté à Paris.

Le gouvernement algérien réagit

Dans un entretien accordé, ce mardi 23 mars, au site d’information El Djalia, Ammar Belhimer, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, est revenu sur cette affaire. Il a confirmé la version de l’ambassade d’Algérie et dédouané Air Algérie de toute responsabilité.

Articles en Relation

« La représentation d’Air Algérie a contacté individuellement les concernés pour les informer de l’annulation de leurs billets d’avion, mais ils ont insisté pour se déplacer en France les 27 et 28 février », affirme Ammar Belhimer.

Selon le ministre, le consul d’Algérie à Créteil s’est déplacé sur place à plusieurs reprises depuis le 2 mars pour convaincre les voyageurs bloqués de repartir vers leurs lieux de résidence en attendant la réouverture des frontières.

Articles en Relation

Le porte-parole du gouvernement rappelle que la compagnie Air Algérie a proposé de prendre en charge les billets d’avion vers Londres et les tests PCR en plus du remboursement de leurs billets. Air Algérie s’est également engagée à prendre en charge les excédents de bagages et l’hébergement des concernés dans un hôtel en attendant l’organisation de leur plan de vol vers le Royaume-Uni, selon lui.

« On espère de ces citoyens qu’ils fassent prévaloir la logique et qu’ils se comportent avec objectivité et sérénité et qu’ils comprennent les mesures prises par l’État algérien pour la santé des Algériens où qu’ils soient », poursuit Ammar Belhimer.

Une décision des autorités algériennes

Il est désormais clair que la décision d’interdire l’embarquement aux 27 ressortissants algériens venus de Londres a été prise par les autorités en Algérie et qu’Air Algérie n’a fait qu’exécuter une instruction venant d’Alger.

C’est ce qui ressort des réactions de l’ambassade d’Algérie en France et du porte-parole du gouvernement.

Maintenant, l’affaire est entre les mains de la justice française. L’avocat des voyageurs accuse Air Algérie d’avoir vendu les places de ses clients en faisant du Surbooking. Pour le moment, Air Algérie n’a pas communiqué à ce sujet.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus