1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Algériens de l’étranger : encore une promesse non tenue
Visas et Immigration

Algériens de l’étranger : encore une promesse non tenue

La prise en charge du rapatriement des corps de citoyens algériens décédés à l’étranger est désormais exclusivement réservée aux familles nécessiteuses. L’annonce a été faite par le consulat général d’Algérie en Belgique dans un communiqué publié jeudi 14 janvier.

Le consulat général d’Algérie en Belgique cite la Loi de finances 2021 signée par le président de la République le 31 décembre dernier. Le nouveau texte est entré en vigueur le 1er janvier 2021.

Ce qui a changé dans la procédure

Toute demande de prise en charge de rapatriement d’une dépouille doit contenir des documents justifiant l’incapacité de la famille du défunt à prendre en charge financièrement l’opération, précise le consulat.

La demande en question doit être d’abord adressée au consul général avant le début des démarches pour rapatrier le corps du défunt. Le consulat explique que toute demande qui arrive au consulat après le début des démarches ne sera pas traitée par ses services.

Dans son communiqué, le consulat général d’Algérie à Bruxelles « encourage » les ressortissants algériens à souscrire à une assurance rapatriement.

Ce que prévoit la Loi de finances 2021

Le consulat évoque dans son communiqué les dispositions de l’article 156 de la loi 20-16 portant la Loi de finances 2021. Ledit article stipule : « La prise en charge des frais de rapatriement des corps de ressortissants algériens nécessiteux décédés à l’étranger ou dont les familles justifient l’insuffisance de moyens de financement permettant la prise en charge de rapatriement ».

Ces dispositions concernent bien évidemment les ressortissants décédés qui n’ont pas souscrit à une assurance obsèques et rapatriement.

La prise en charge par l’État des frais de rapatriement fait donc l’objet de conditions bien précises et concerne une catégorie particulière des ressortissants algériens résidents à l’étranger.

Noreddine Belmeddah évoque « un choc »

Le député de l’émigration Noreddine Belmeddah a réagi à cette nouvelle en évoquant « un choc » pour les concernés. Il rappelle que le gouvernement avait appliqué l’engagement du président de la République Abdelmadjid Tebboune de rapatrier tous les corps des ressortissants algériens sans exception, seulement entre mai et décembre derniers.

Le député accuse le gouvernement d’avoir modifié l’article en question pour que la prise en charge concerne uniquement les nécessiteux.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus