1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algériens empêchés de voyager : colère et incompréhension (vidéo)
Air Algérie

Algériens empêchés de voyager : colère et incompréhension (vidéo)

Les Algériens sont interdits de voyager dans les deux sens. Ceux qui sont à l’étranger ne peuvent pas rentrer et des milliers d’Algériens, munis de visas d’installation à l’étranger, ne peuvent pas voyager.

Les autorités ont décidé de suspendre les vols de rapatriement ainsi que la délivrance des autorisations de sortie du territoire national. Au regard de la progression de la campagne de vaccination en Algérie, ce blocage pourrait durer encore des semaines, voire des mois.

Face à cette situation ubuesque, la colère monte notamment sur les réseaux sociaux où les internautes expriment leur ras-le-bol depuis plusieurs semaines déjà.

Colère et incompréhension

Ils seraient plus de 31.000 Algériens qui doivent voyager à l’étranger pour différents motifs (études, rejoindre leurs conjoints, soins…). Mais ils sont toujours bloqués en Algérie faute d’obtenir une autorisation du ministère de l’Intérieur pour pouvoir quitter le territoire national.

Sur la plateforme numérique du ministère de l’Intérieur, la réponse est la même depuis plusieurs semaines pour la majorité des demandes : « En raison de la perturbation des vols de et vers le territoire national pour cause de la situation sanitaire actuelle, votre demande n’a pas été acceptée »

Ce dimanche, un nouveau rassemblement de contestation a été organisé devant le siège du ministère de l’Intérieur pour protester contre cette situation. « Nous avons envoyé plusieurs lettres dont on n’a pas eu d’accusé de réception. Nous avons signé une pétition, mais en vain. On ne sait même pas à qui nous adresser », confie un jeune algérien détenteur d’un visa de travail au Canada au micro de Radio M.

Autorisations de sortie : des refus systématiques

De son côté, une étudiante inscrite au Canada dénonce les refus systématiques des demandes d’autorisation de sortie du territoire algérien. Elle rappelle que la majorité des personnes dans son cas ont déjà payé des frais et que les études ont déjà commencé.

« Qu’ils nous disent qu’est-ce qu’on doit faire. Les études ont commencé et on a déjà payé nos études ainsi que les billets d’avion. On a même fait les tests PCR », affirme-t-elle.

Un autre citoyen, détenteur d’un visa de travail en Arabie Saoudite, raconte avoir entrepris les démarches en ligne pour obtenir une autorisation, mais comme la plupart des demandeurs, il s’est heurté au refus pour motif de « perturbation des vols ».

« Nous ne sommes pas contre ces autorisations. Nous sommes pour que chacun obtienne ce qui lui revient de droit. J’ai un contrat de travail et une autorisation d’entrée au territoire du pays en question », explique ce jeune homme.

L’avis de Dr Bekkat Berkani

Interrogé ce lundi par visa-algerie.com, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique, s’est montré favorable à l’idée de délivrer des autorisations de sortie du territoire nationale à ces personnes.

Pour lui, « ceux qui sortent et qui reviennent peuvent poser problème ».

Il ajoute : « En ce qui concerne les titulaires de visas de regroupement familial et les étudiants, à mon avis, il faut qu’ils soient autorisés à partir. Encore une fois, c’est une décision politique. Il faut de la transparence comme l’a déjà déclaré le président de la République ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus