1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algériens empêchés de voyager : les vérités d’un sénateur
Air Algérie

Algériens empêchés de voyager : les vérités d’un sénateur

Le calvaire vécu par 27 ressortissants algériens bloqués à Paris depuis le 28 février dernier a suscité l’émoi de l’opinion publique nationale et de la communauté algérienne établie à l’étranger. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont exprimé fortement leur solidarité avec eux.

La réaction de l’ambassade d’Algérie en France et celle du porte-parole du gouvernement n’ont pas permis d’avancer dans le règlement du conflit qui est maintenant entre les mains de la justice française.

Le sénateur Benzaïm revient à la charge 

L’affaire prend également une tournure politique. Dimanche, le sénateur FLN d’Alger, Abdelouahab Benzaïm, s’est adressé, dans une lettre, au ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum pour l’interpeller sur la situation des ressortissants algériens bloqués en zone internationale du terminal 2 E de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle depuis bientôt un mois.

Articles en Relation

Le parlementaire est revenu à la charge ce mercredi 24 mars en s’adressant de nouveau au chef de la diplomatie algérienne.

« Savez-vous que les citoyens algériens et leurs familles sont bloqués à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris depuis maintenant un mois ? Savez-vous que ce sont des associations étrangères qui leur offrent de la nourriture et des services de santé ? (….) Savez-vous qu’ils ont le droit constitutionnel d’être pris en charge par l’État algérien et évacués parce qu’ils sont simplement algériens et que l’État a le devoir de le faire ? », a écrit le sénateur dans une lettre ouverte publiée sur sa page officielle sur Facebook.

Air Algérie : le verdict de la justice attendu ce mercredi

Ce dernier a rappelé à Sabri Boukadoum que des passagers sont transportés quotidiennement de l’étranger vers l’Algérie « dont des personnalités, des joueurs de football et des artistes ».

« Monsieur le Ministre, pourquoi ces familles sont-elles exclues ? C’est un point noir dans votre carrière et dans l’image de votre ministère qui nous a habitués à des positions solidaires de notre communauté, quelles que soient les circonstances difficiles », poursuit le sénateur Benzaïm qui appelle Sabri Boukadoum à rectifier le tir en décidant leur rapatriement dans les plus brefs délais.

« Il s’agit simplement de leurs droits constitutionnels et humains », a conclu le sénateur en appelant les citoyens à se solidariser avec leurs compatriotes bloqués à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle.

Selon des voyageurs bloqués à Paris, la justice française rendrait son verdict dans l’affaire ce mercredi. Le jugement devrait être prononcé dans l’après-midi, ont-ils indiqué à visa-algerie.com.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus