1. Accueil
  2. Talents Algériens
  3. Amina Zidani, la boxeuse franco-algérienne qui rêve des JO
Talents Algériens

Amina Zidani, la boxeuse franco-algérienne qui rêve des JO

Le milieu de la boxe en France dévoile fréquemment des boxeuses talentueuses dont les origines sont algériennes, qui à force de travail rejoignent le rang des meilleures boxeuses. Amina Zidani sera définitivement l’une d’entre elles.

La franco-algérienne est la star montante de la boxe anglaise en France. Quintuple championne de France en amateur, Amina Zidani joue désormais dans la cour des grands : elle est récemment devenue professionnelle.

Qu’est-ce qui a mené Amina à la boxe ? Le hasard, raconte souvent la boxeuse.  Son amour pour ce sport est né en voyant boxer la fille de Mohamed Ali, Laila Ali, elle aussi championne de boxe. La voir boxer sur un ring a suscité chez Amina le désir de combattre.

La boxe est alors une révélation. Seulement trois années après ses débuts, Amina Zidani devient championne de France. À cette époque la franco-algérienne doutait de son avenir. En échec scolaire, elle n’avait pas encore trouvé la flamme qui orienterait ce parcours. Pour la boxe, elle est prête à travailler. Ce sport était destiné à ses poings.

Entraînement à l’algérienne

Choix inconscient ou volontaire, Amina Zidani s’est entourée d’une équipe qui a des liens forts avec l’Algérie. La diversité de ses origines l’ont sans doute poussé à choisir un club qui aurait cette même approche culturelle.

Le père d’Amina est algérien et sa mère tunisienne. Née à Paris, elle a grandi en Normandie dans le nord-ouest de la France, dans un milieu populaire. Elle y a appris le partage, la connaissance de l’autre et l’importance de se battre pour ses rêves.

Après quelques années dans la boxe, Amina Zidani choisit d’être entraînée par Abdel Zaouiche, le père du célèbre rappeur franco-algérien Médine. Le club ‘Don’t Panik’ dans lequel elle pratique la boxe a été fondé par Médine, son père et son frère Nahim Zaouiche.

Le père de Médine est lui-même un ancien boxeur professionnel et a aidé Amina à se dépasser. Elle est devenue en quelque sorte une ambassadrice de ce club basé au Havre, en Normandie. Au point que le club de la famille de Médine est devenu l’un des premiers organisateurs de combats de boxe féminins en France.

Dans plusieurs interviews, Amina Zidani évoque souvent son entraîneur, qu’elle surnomme “Doudou”. Elle lui voue une admiration et un respect sans limites, même si parfois il se comporte en “dictateur”, plaisante-t-elle souvent. Elle reconnaît avoir une relation de famille avec ce coach qui la soutient et la pousse à se dépasser.

2024 : objectif Jeux Olympiques

Alors qu’elle vient à peine de rejoindre les professionnels de la boxe anglaise, Amina Zidani a déjà de nouveaux objectifs en tête. Parmi eux, boxer sous les couleurs de la France pour les prochains Jeux Olympiques qui auront lieu en 2024 à Paris. Du haut de ses 28 ans, Amina Zidani est prête à décrocher ce sésame quitte à faire des sacrifices.

Son équipe et son entraîneur croient en ses capacités. En avril dernier, alors qu’elle participe à son tout premier combat en pro, elle le remporte avec une technique incroyable, une attitude charismatique et un mental d’acier. Elle a donné le ton de sa motivation. Amina Zidani poursuit les entraînements avec intensité et devrait participer à de nouvelles rencontres de boxe dans les mois à venir. Fin avril elle s’envolait avec l’équipe de France vers les États-Unis pour participer un stage de boxe.

Amina Zidani, qui n’était pas parvenue à se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo, met désormais tous les moyens de son côté pour ceux de Paris. Ses victoires et son ton assuré laissent penser que c’est une nouvelle étoile qu’elle décrochera.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus