1. Accueil
  2. Actualités
  3. Attaque de Paris : le « héros » algérien témoigne (Vidéo)
Actualités

Attaque de Paris : le « héros » algérien témoigne (Vidéo)

Youssef, un jeune algérien âgé d’une trentaine d’années, a tenté d’arrêter seul l’auteur présumé de l’attaque au couteau perpétré vendredi à Paris. Il témoigne.

Pendant plusieurs heures, il était le « suspect numéro 2 », « l’Algérien » qui a été interpelé avec l’auteur présumé de l’attaque perpétrée vendredi à Paris près des anciens locaux de Charlie Hebdo. Son placement en garde à vue a rapidement fait le tour des rédactions et les médias français n’ont pas hésité à souligner sa nationalité « algérienne ».

Mais rapidement, le statut de Youssef évolue. Vendredi en fin de soirée, la garde à vue du jeune algérien âgé d’une trentaine d’années, est levée et il est remis en liberté. Samedi matin, une source proche de l’enquête annonce à l’agence AFP que l’homme a été mis hors de cause. Son témoignage a été corroboré par l’enquête.

« Un jeune homme héroïque »

Sur Twitter, son avocate évoque un « jeune homme héroïque qui a tenté d’arrêter l’assaillant ». Elle critique les conditions de son interpellation et de son placement en garde à vue.

Depuis hier, on en sait beaucoup plus sur Youssef et sur les conditions de son interpellation. Le jeune algérien a livré son témoignage, samedi dans le prestigieux journal Le Monde, et ce dimanche sur la chaîne TF1. Il a raconté comment il a tenté d’arrêter le terroriste en le poursuivant à l’intérieur de la station de métro. Il a également relaté son interpellation, le comportement de certains policiers et sa garde à vue.

« Je voulais être un héros et je me suis retrouvé derrière les barreaux », a-t-il résumé. Youssef raconte avoir entendu les cris d’une femme au moment il montait dans sa voiture. « Je regarde dans mon rétroviseur pour voir ce qui se passe, puis je sors de ma voiture (…) A ce moment-là, je vois un mec suspect qui court en direction du métro Richard-Lenoir », relate-t-il.

« Pourquoi on met “un Algérien” en gros partout ? »

Youssef décide de le suivre, croyant avoir affaire à un simple « agresseur ». Dans le métro, s’approche de l’assaillant. « J’arrive, et je lui demande ce qu’il a fait. Il m’a sorti une lame de cutter. » Youssef reste à distance puis remonte en direction du lieu de l’agression pour livrer son témoignage à la police.

Rapidement, son visage apparait dans la vidéosurveillance du métro. La police, le voyant échanger avec l’assaillant, le prend pour un complice. Son signalement est diffusé. Malgré ses protestations, il est interpelé et placé en garde à vue.

Sa date de naissance est divulguée, ainsi que ses initiales et sa nationalité, précise Le Monde. « Ça, ça me dérangeIl a fait un geste héroïque et, au final, toute la famille se retrouve à avoir peur. Et puis pourquoi on met “un Algérien” en gros partout ? », lance le frère de Youssef.

Pour voir la vidéo du témoigne sur TF1 cliquez ici

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus