1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Avion : un « passeport sanitaire » pour accélérer la reprise des vols
Visas et Immigration

Avion : un « passeport sanitaire » pour accélérer la reprise des vols

Pour faire face aux différentes régulations aux frontières de chaque pays, une start-up suisse crée le « AOK Pass ». 170 aéroports dans le monde vont bientôt l’adopter.

Comment convaincre les Etats réticents de rouvrir leurs frontières et d’autoriser à nouveau les vols en toute sécurité ? Comment rassurer les voyageurs qui craignent de prendre l’avion même en cas d’absence de restrictions vers le pays destination ?

Près de huit mois après l’instauration des premières restrictions aux voyages, les Etats, dont les économies sont ébranlées par la crise, et les acteurs de l’aérien et du tourisme, dont l’activité souffre, tentent d’apporter des réponses à ces questions.

Ces soucis pourraient bien être réglés par l’arrivée d’un passeport sanitaire qui vise à faciliter les voyages, affirme le média suisse « Le Temps ». Une start-up suisse vient en effet de développer le « AOK Pass », qui veut dire « Anticorps OK ».

170 aéroports prêts à reconnaître le nouveau passeport

L’AOK Pass est délivré au passager qui a été testé dans une clinique dédiée, et qui est négatif au coronavirus. La start-up travaille pour faire reconnaître ce « passeport » par les aéroports et les États.

Selon « Le Temps », c’est 170 aéroports qui vont bientôt adopter le « AOK Pass ». La compagnie aérienne Alitalia ainsi que Etihad Airways testent déjà ce « pass ».

Une régulation commune entre les différents États est nécessaire pour la relance du secteur aérien et touristique. L’Organisation mondiale du tourisme annonce 100 à 120 millions d’emplois menacés, alors que les professionnels du tourisme viennent de traverser une saison estivale très peu lucrative.

| Lire aussi : Algérie, Maroc, Tunisie : qui a le passeport le plus puissant ?

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus