1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Avion : une hôtesse et un steward dévoilent 5 secrets
Voyages et Tourisme

Avion : une hôtesse et un steward dévoilent 5 secrets

En pleine saison des voyages de vacances, des millions de personnes s’apprêtent à prendre l’avion. Vous êtes-vous déjà demandé tout ce qui se passe dans les coulisses de l’embarquement ou même durant le vol ?

Pour CNN Travel, l’hôtesse de l’air Allie Malis et le steward Kris Major dévoilent 5 secrets sur leur métier. Ils donnent également leur point de vue sur certaines des principales questions relatives aux voyages.

Qui a droit à l’accoudoir du milieu ?

Ah, le siège du milieu ! Ce mal-aimé de la plupart des voyageurs, en plus de ne pas être très confortable, soulève un point important : l’utilisation de l’accoudoir.

seat in the aircraft Econom class

(Photo : badahos / AdobeStock)


Beaucoup se chamaillent pour pouvoir en bénéficier histoire d’être un peu plus à l’aise. Alors, lequel des trois passagers de la rangée a raison de vouloir l’exploiter ?

Kris est fermement convaincu que l’accoudoir revient à la personne assise au milieu. Sa consœur hôtesse de l’air le rejoint sur ce point. « Pour autant que je sache, ce n’est écrit nulle part, mais je pense que la personne assise au centre doit obtenir l’accoudoir. Ce n’est qu’une simple question de courtoisie », assure-t-elle à CNN Travel.

Les stores des hublots doivent-ils rester fermés ou ouverts ?

Certaines personnes les veulent levés, d’autres baissés. Kris dit que la question des stores des hublots peut être épineuse. Pour autant, la réponse est bien souvent assez claire. « Si c’est un vol de nuit, fermez-les », affirme-t-il. « Il suffit qu’une seule personne ouvre les stores pour que la lumière entre et empêche les autres de dormir, ce qui peut réellement les impacter ».

Les stores doivent aussi être ouverts au moment de l’atterrissage en raison des règles de sécurité, au grand dam des passagers endormis. S’ils s’y opposent, le steward essaie toujours d’expliquer que l’équipage doit pouvoir voir à l’extérieur pour s’adapter à la lumière au cas où il y aurait un problème.

Comment supportez-vous rester debout toute la journée ?

Le métier d’agent de bord est très exigeant d’un point de vue physique. Qu’il s’agisse de vols long-courriers ou de court-courriers, le personnel est amené à marcher ou à rester debout pendant de longues heures.

« Je cale des semelles supplémentaires dans mes chaussures », révèle Kris. Il ajoute que c’est nettement plus compliqué pour les hôtesses de l’air, qui sont parfois juchées sur des talons hauts.

Interior of airplane with passengers on seats and steward walking the aisle.

(Photo : kasto / AdobeStock)


Celles qui peuvent se le permettre préfèrent porter quelque chose de plus confortable, précise Allie. Quant aux talons hauts, ils « sollicitent davantage leurs pieds », mais certaines hôtesses de l’air ont des chaussures spéciales qu’elles enfilent à bord.

Que faites-vous pendant vos pauses ?

Lors de vols long-courriers, les stewards et hôtesses de l’air se retirent dans une zone séparée de l’appareil pour se reposer un instant. Ils peuvent alors s’octroyer de petites siestes à tour de rôle.

Il n’est pourtant pas toujours facile de dormir dans un avion – même pour les agents de bord qui ont besoin de se ressourcer avant de reprendre le travail.

D’après Kris, les membres de l’équipage de cabine des compagnies low-cost ont parfois droit à plus de temps mort. Comme ils ne servent pas beaucoup de nourriture et de boissons à bord, ils essaient de tirer le meilleur parti de ces pauses.

Comment gérez-vous les passagers nerveux ?

Pour quelques personnes, prendre l’avion est une expérience très éprouvante pour les nerfs. Elles sont ainsi sujettes à l’angoisse de devoir s’envoler peu importe la durée du trajet.

Si certains voyageurs trouvent utile d’en savoir plus sur la mécanique et la logistique du vol, d’autres ont simplement besoin de distraction. Parler aux agents de bord peut déjà les aider. C’est pour cela que l’hôtesse de l’air Allie indique aux passagers anxieux de faire part de leurs craintes au personnel navigant.

Si elle sait qu’un passager est nerveux, elle essaiera de le garder à l’œil pendant tout le voyage. Elle recommande également de mettre en place des techniques de respiration pour tenter de se détendre.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus