1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Bagages, comportement…Ces choses insolites vues à l’aéroport d’Alger
Air Algérie

Bagages, comportement…Ces choses insolites vues à l’aéroport d’Alger

Quand on travaille à l’aéroport international d'Alger Houari Boumediene, on est sûr de vivre des moments exceptionnels qu’on n’aurait pas l’occasion de connaître dans un autre domaine, témoignent des agents d’escale.

Souvent, le passager algérien, loin de toute fierté mal placée, est un passager à part. C’est un passager qui connaît généralement assez bien les lois quand il est lésé, mais certains n’hésitent pas à demander des faveurs pas prévues par les règlements quand ils savent qu’ils sont fautifs.

« En tant qu’agent d’enregistrement, on est constamment confrontés à ces situations pour ne pas dire quotidiennement », explique un agent d’escale d’une compagnie étrangère à l’aéroport d’Alger.

Arriver dans le temps additionnel !

C’est presque une règle pour certains passagers algériens au départ de l’aéroport d’Alger d’arriver dans les derniers moments de l’enregistrement. Pour certains, c’est une conséquence des embouteillages, pour d’autres, c’est une tactique.

En effet, quand on sait qu’on a un peu abusé sur le poids des bagages, arriver en dernière minute peut pousser les agents d’enregistrement à être moins regardant sur le nombre de kilogrammes en plus. La priorité étant de clôturer l’enregistrement pour permettre à l’avion de décoller sans trop de retard.

Bagages : des surprises à la pelle

Si vous posez la question à tous les agents chargés de l’enregistrement, tous vous diront qu’ils ont des anecdotes assez croustillantes sur le quotidien chargé en évènements qu’ils vivent. Parmi les anecdotes qui reviennent le plus, le contenu des valises des Algériens venu en vacances au moment du retour vers leur pays de résidence.

Des boites de Flan Nouara en partance vers Miami, c’est assez insolite comme découverte. L’huile d’olive est la star des produits qu’on trouve dans les valises des Algériens le jour du départ. Les bouteilles de limonades algériennes sont souvent très présentes dans les valises de nos compatriotes résidents à l’étranger.

Jusque-là, « presque rien d’insolite » mais parfois, il est difficile de croire ses yeux. Quand un passager transporte de l’oignon dans sa valise, on comprend difficilement.

Les passagers évoquent à chaque fois le même argument : « Rihet EL Blad », l’odeur du pays. Si l’Algérien est critique envers son pays, il y est très attaché. Chaque objet qui peut lui rappeler l’odeur du pays est le bienvenu dans la valise. Les épices du pays sont également très prisées chez les Algériens de là-bas.

Les Algériens ne font pas confiance aux écrans d’affichage.

Bien que l’aéroport d’Alger soit bien équipé en affichage et panneaux d’indication et d’information, le passager préfère généralement se diriger vers n’importe quelle personne qui travaille à l’aéroport reconnaissable à son uniforme et son badge d’identification.

Les écrans d’affichage contiennent toutes les informations sur les vols au départ ou à l’arrivée. Pourtant, les passagers ne sont rassurés que si l’information provient d’une personne travaillant à l’aéroport.

Les vols vers les Lieux Saints, c’est particulier !

L’aéroport d’Alger se métamorphose quand c’est la période des grands départs vers les Lieux Saints. Les différents groupes de passagers, hommes et femmes, tous de blanc vêtus en attente d’être enregistrés, les accolades, les embrassades, les larmes, une ambiance particulière s’empare de l’aéroport.

Il y a aussi les caprices des vieux. Généralement, les passagers vers les Lieux Saints sont des personnes âgées auxquelles il n’est pas aisé d’expliquer les procédures. C’est pour cela que la majorité des compagnies qui opèrent ces vols donnent des instructions pour plus d’indulgence avec les passagers.

Faire comprendre à un homme de 80 ans que sa femme n’est pas assise à côté de lui revient à faire le travail d’un négociateur. ‘’On est venu ensemble, on reste ensemble’’, telle est la réponse qui revient souvent et que les agents d’enregistrement gèrent avec une grande diplomatie et un grand calme.

Travailler à l’aéroport d’Alger, c’est gérer des émotions, des humeurs. C’est parfois difficile, mais c’est aussi les aléas d’un métier dans un pays si particulier comme l’Algérie.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus