1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Bagages en avion : pourquoi c’est limité
Voyages et Tourisme

Bagages en avion : pourquoi c’est limité

Quand on voyage en avion, il faut faire très attention avec les bagages, car il y a des limites à ne pas dépasser chez les compagnies aériennes.

Chaque compagnie aérienne dispose de sa propre politique concernant les bagages. Majoritairement, deux politiques se dégagent.

Il y a le système par poids qui fixe le seuil de kilogrammes à ne pas dépasser sans prendre en considération le nombre de pièces.

Il existe une seconde méthode, celle qui comptabilise le nombre de pièces en plus du seuil en kilogrammes. Dans ce cas, la seconde pièce est payante, quel que soit son poids.

Mais pourquoi les compagnies aériennes décident-elles de telles restrictions pour les bagages ? Si on peut évoquer la question de la capacité de chargement et l’argument sécurité de l’avion, il existe d’autres explications.

Bagages en avion : raisons techniques et sécuritaires

Le site spécialisé The Simple Flying explique dans un article, cette semaine, consacré à la politique des bagages chez les compagnies aériennes que tout un business générant des milliards de dollars est derrière ces restrictions.

Comme on l’a déjà dit, il est impossible de ne pas imposer de limites sur les bagages pour les voyageurs. Les avions aussi grands soient-ils disposent d’une capacité d’accueil limitée en matière de bagage, que ce soit en soute ou en cabine. Des considérations sécuritaires sont aussi prises en compte.

Des aspects techniques entrent également en considération. Le poids de l’avion en vol doit être contrôlé.

En soute, la capacité est limitée pour des raisons techniques. En cabine, le nombre de bagages à main est limité pour des raisons de sécurité. Une évacuation d’urgence serait compliquée à gérer avec un nombre important de bagages à main, argumente le site en question.

Bagages en avion : un business juteux

Ces limitations ont fait éclore l’idée des billets sans bagages notamment chez les compagnies aériennes low cost qui facturent l’enregistrement des valises.

Selon The Simple Flying, les compagnies aériennes américaines ont enregistré des revenus de 4,9 milliards de dollars sur les politiques de restrictions sur les bagages. Un chiffre qui explique l’attrait des compagnies aériennes pour ce genre de politique.

En Algérie, la grande partie des compagnies aériennes étrangères proposent des billets sans bagage à l’image de Volotea, Transavia, Vueling et ASL Airlines. Même Air France, qui n’est pourtant pas une compagnie aérienne low cost comme les quatre citées précédemment, s’est mise à proposer ce genre de billets sur ses vols vers l’Algérie.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus